Playlist : La nouvelle scène Jazz Londonienne

Depuis quelques années, la scène musicale londonienne vit une effervescence avec l’émergence d’une nouvelle de musiciens qui poussent les limites de la créativité et offre au Jazz une nouvelle renaissance.

Cette nouvelle génération, qui a découvert le Jazz à travers d’autres genres musicaux (Hip Hop, Funk, Afrobeat) n’a pas peur de s’ouvrir sur de nouveaux horizons musicaux et donner au Jazz un nouveau souffle. Sans limites et avec beaucoup de talents, ces jeunes musiciens puisent leur inspiration de la diversité de Londres et fait découvrir cette musique a un nouveau public, aux jeunes et à tout ceux qui pensaient que le Jazz n’est qu’une musique pour les amateurs des années 50.

Sur cette playlist, je vous ai concocté des morceaux qui vous feront découvrir de près ce mouvement de jeunes artistes, qui ne dépassent pas la trentaine (ils sont dans leurs vingtaines pour la plupart). En commençant par Abusey Junction de Kokoroko, ce collectif de musiciens qui a fait sensation en 2018 avec ce joyau de guitare soyeuse et une section Cuivre somptueuse. S’en suit, le groupe  TriForce avec son virtuose Mansur Brown à la guitare (Plot Twist : sur le dernier morceau de la playlist, Mansur se lance dans un shreed légendaire!) . Et les cadors de cette génération, Alfa Mist, Yussef Kamaal, Nubiya Garcia et Shabaka Hutchings avec ces Sons of Kemet. Un début doux, et puis une zone où la délicatesse laisse place au jazz groovy qui vous fera danser. Et enfin un retour au calme pour finir sur un modèle d’accomplissement de cette génération, un morceau qui synthétique le talent de cette génération, entre dextérité musicale, génie de composition et maîtrise de l’art (mention spécial à Yussef Dayes sur la batterie, qui est indéniablement un des meilleurs au monde).

Sans trop tarder, cette playlist est à vous, consommez la sans modération, vous n’allez pas regretter !

Playlist : La révolution psychédélique Australienne

L’Australie, ce pays/continent qui nous a offert AC/DC, Bee Gees, Jet, Wolfmother et bien d’autres, devient depuis quelques années une référence du Rock psychédélique avec l’émergence d’une génération remarquablement talentueuse.

Le grand public a découvert ce phénomène à travers Tame Impala qui, grâce à ses trois albums (dont Lonerism, un des chefs d’oeuvre de ce millénaire), a pu amorcer une dynamique médiatique et pousser les spécialistes et producteurs à s’intéresser à cette génération qui allient base classique du Rock psychédélique avec un son rythme hypnotique et une dominance instrumentale avec une créativité qui fait que chaque groupe est unique.

Sur cette playlist, je vous ai concocté 13 chansons qui vous permettront de mieux connaître ces artistes/groupes. De Pond originaire de l’Australie occidentale (tout comme Tame Impala), à King Gizzard and The Lizard Wizard (un nom aussi excentrique que le groupe qui le porte ; assurément LE meilleur groupe de cette génération), la playlist vous guidera dans un périple hypontique, avec des changements d’atmosphères qui reflétent la diversité de l’Australie. Des riffs lourds au chant sulfureux, cette playlist vous obnubilera !

Bonne écoute !

La Coupe d’Afrique de Slam & Poésie (CASP) s’invite à Rabat : Sélections nationales.

Fervents de poésie et Slam, soyez prêts à déclamer vos plus belles rimes !

La capitale marocaine abrite, le 05 mai, la compétition nationale de Slam et poésie, organisée par le conseil consultatif de la jeunesse africaine, en collaboration avec l’association internationale clé de la paix pour le développement et la solidarité, en vue d’offrir aux artistes slameurs marocains l’opportunité de se montrer créatifs et d’exposer leurs talents.

Le slameur qui remportera la compétition, sera qualifié pour la phase finale de la Coupe d’Afrique de Slam et poésie (CASP), et représentera le Royaume du Maroc au Tchad en Novembre 2018.


CRITÈRES DE SELECTION :

– La biographie du participant doit révéler sa passion et son amour pour la culture urbaine.

– Le contenu de la prestation artistique doit comporter un message porteur de sens.

– La tendance et l’interaction avec le public doit être considérable.

-Langue utilisée : Arabe, Français & Anglais (préférablement)


PROGRAMME DE L’ÉVÉNEMENT :

 Avant d’entamer la compétition, un atelier de préparation, dédié aux participants, sera animé par une sélection de stars et de spécialistes de Slam en Afrique, qui aideront les candidats à assurer des prestations de qualité. Cerise sur gâteau ; un showcase de Mobydick + Africa United pour clôturer l’événement.

– 15h à 16h : Master class.

-16h30 à 17h : pause-café.

– 18h à 19h : Compétition.

– 19h30 : Mobydick + Africa United.

Quarter to Africa : When the east meet west

Get ready to  discover one of my favorite bands so far; Quarter to africa! (And no they’re not africans). They’re from Israel, they have the Groove and no one will stand still when they’re doing their thing! Check by yourself!

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes qui jouent des instruments de musique

Quarter To Africa (Q2A) is an uplifting Ethno-funk ensemble, combining electric Oud grooves, saxophone, trumpet, electric guitar, bass, drums, percussion, synthesizer and vocals. Its music creates an uplifting collage, fusing traditional Arabic “Makam » scales with African rhythms, jazz and funk. The result is a unique mixture of East meet West.

In the past few years, Quarter to Africa has performed across the world spreading their message while headlining several festivals and major events, including the RedSea Jazz festival, Jarasum fest (Korea), Magic live fest (Japan) Israel film festival, the international Jazz festival, Jerusalem Festival and more.

Collaborating with many top artists as Ester rada, Reef cohen, Yossi fine, and the great Avishai cohen.

L’image contient peut-être : 1 personne, joue d’un instrument de musique

 Can you start by giving a brief presentation of every member group and how did you know each other? When did you start your group and how did you think about it?

The Q2A concept was conceived by Yakir Sasson & Elyasaf Bashari, both of whom are experienced, seasoned respected musicians who met in Jaffa to discover a shared musical language and similar outlook on life. The music has absorbed the cultural aspects of each musician’s background. Both have been brought up in homes influenced by the traditions and heritages of Yemen, Persia and Iraq. Their personal style that was further refined later at the Jerusalem Music Academy and The Center for Middle Eastern Classical Music. This has consequently formed the solid base for a fresh aesthetic of which name they’ve coined AFRO-ARAB, or simply- “Afrab”.

Other members of the group joined later on ,and all are good friends and are members of the family.  we met them in various productions we wortk with.

Who inspired and inspires you the most?

Oum koltum and Bob Marley because their music has no age and is endless.

Any artist you loved to work with or would love to?

Ziggy Marley, Kandric Lamar and Jean Paul simply because they got the groove.

What are your plans ? 

  • We just came back from a very sucsessful tour in asia (South Korea and Japan).
  • And we are about to release new single in Japan soon.
  • New singles are coming worldwide for the next album that will come out later on 2018.
  • Also In 2018 we are planning to tour in Europe and other parts of the world.

L’image contient peut-être : 2 personnes

How would you define your music?

Quarter To Africa (Q2A) is a multi-cultural roots ensemble, combining electric Oud grooves, saxophone, trumpet, percussion, guitar, bass, drums, synthesizer and vocals. Our music creates an uplifting collage, fusing traditional Arabic “Makam » scales with African rhythms, jazz and funk. Some call it ethno – funk, some call it afrofunk, we call it afro – arab, or as love to call our genre – AFRAB

Why did you name your group « Quarter to Africa »?

Quarter refer to the quarter tons in makam scales, and Africa is where the groove started.. You can say in some way that we are in Africa. But not quite.. so its quarter to africa!

L’image contient peut-être : 1 personne, sur scène

 Can you give us a list of your 10 favorites songs?

  1. James Brown – Super bad
  2. Bob Marley –Redemption song
  3. Oum koltum – Inta omri
  4. Anderson Paak- Come down
  5. Stevey wonder – Too high
  6. Charley Parker – Donna Lee
  7.  John Coltrane – A Love Supreme
  8.  Kendrick Lamar – ELEMENT.
  9. Jimi Hendrix – Purple Haze
  10. Ester rada – Guilt

Can you tell us something special about the group you never said in an interview before?

We recorded a song with the great Avishai Cohen (bass) and he joined us on stage on several occasions.. Nowdays, main members of Q2A are the rhythm section musicians of his band. They also arranged and recorded his new album 1970  with him, and currently performing with him across the word as his rhyme section band .

 

( Spécial thanks to the whole band and specially Amir, the manager, for being very kind and keeping me updated about everything the band does. That made me very happy. You made me want to move to Israel guys. )

VISA FOR MUSIC 2017 : COUPS DE CŒUR

La quatrième édition de « Visa For Music » ne nous a pas uniquement donné accès à des shows inédits, mais nous a préparé également des surprises.

On fait un retour sur certains moments qui ont marqué particulièrement nos esprits. 

THE WANTON BISHOPS

La prestation du groupe libanais ‘The Wanton Bishops’ était l’une des meilleures ; en parler nous semble être inévitable.

ZOOM sur le band

Eddy et Nader, un duo explosif !

Nader Mansour et Eddy Ghossein, deux jeunes passionnés de Blues-Rock, ont décidé en 2011 d’extérioriser leur idolâtrie pour le genre musical qu’ils admirent, en créant leur propre environnement musical, tout en espérant conquérir le cœur des mélomanes du vignoble libanais. Ils ne savaient pas que leur groupe connaîtra un énorme succès, et leurs gracieuses mélodies auront un éclat partout dans le monde, jusqu’à ce qu’ils atterrissent au Maroc, et cette fois-ci à Visa For Music.

Sur la scène du Théâtre National Mohammed V-Rabat

Des riffs sauvages, une voix rauque, des solos d’harmonicas endiablés…

Charisme, prestance, énergie et talent, le tout réuni pour soulever la foule et créer une ambiance incomparable. En plus, avec un répertoire musical très riche, le groupe a joué des morceaux en langues différentes pour toucher le public en entier ;

« Sleep With The Lights On » 

« Shake »   eh oui, vous nous avez tous secoué !

« هيت مان »

 « I Don’t Dance »

« Waslah »

Eddy a joué de la batterie, deux guitaristes ont accompagné la voix de Nader qui, à part le chant, la guitare et le clavier, a opté pour un instrument très Blues : l’Harmonica.

Mashrou' Leila, le court métrage.

L’élément surprise de l’Edition.

Le Liban est toujours au RDV pour assurer un rayonnement artistique indéniable ; le fameux ‘Mashrou leila’ semble en être la deuxième preuve.

Bien qu’ils ne soient pas présents sur scène VFM cette année, ils trouveront toujours un moyen pour nous fasciner… Cette fois-ci avec un court métrage qui relate l’histoire de sept étudiants en architecture et design, ayant l’habitude de rester éveillés la nuit pour préparer leurs projets, d’où vient leur inspiration pour nommer le groupe ‘projet d’une nuit- مشروع ليلى’ , et c’est ainsi que ça commence leur histoire dans un atelier de musique à l’Université américaine de Beyrouth.

El Morabba3 - المربّع

Un groupe tombé dans la marmite psychédélique du rock ambient et ne peut plus s’en sortir.

On a l’impression que le groupe respire sa musique et vit sa prestation à fond, le band jordanien nous a transmis le même sentiment aussi bien avec ‘taraf el khait-  طرف الخيط’ , qu’avec ‘100000 malion meel’, ‘Al Ra3i- ‘الراعي ’, ‘El mokhtalifeen’ ou encore ‘biddeesh aaraf ana min wein- بديش اعرف انا من وين’ qui a été spécialement dédié à tous les artistes arabes qui partagent le même souci ; leur déplacement et leur mobilité internationale souvent marginalisée, faute de moyens financiers mis à leur disposition.

Humanity Starz

Mamadou Saa est à la batterie, Moudou Diouf et Memba Saxo manipulent deux claviers, la basse est jouée par Amadou Kante , le tama et le sabar (instruments traditionnels de percussion, populaires en Gambie) sont joués par Habib et Abdoulaye Diamé. Il s’agit du talentueux groupe gambien ‘Humanity Starz’, des musiciens plein d’énergie qui ont assuré un spectacle ultra-dynamique au café la Renaissance Rabat.

VISA FOR MUSIC 2017 : Récap de l’ouverture!

L’évènement artistique tant attendu à Rabat « Visa For Music » a commencé, ce mercredi soir 22 novembre, au grand théâtre national Mohammed V.

La première soirée a accueilli de nombreux festivaliers, ainsi que des artistes représentant diverses cultures et styles musicaux. Ils se sont tous réunis dans une rencontre où l’art ne connait pas de frontière, où tout le monde a le même visage : le visage de la culture et la musicalité.

L’ouverture a été particulièrement marquée par la prestation de :

Marema Fall, 28 ans, Sénégal, lauréate du prix RFI 2014.

Un timbre de voix aigre et doux à la fois…

Une ampleur, une élégance, et une variété de rythmes, à vous éblouir !

La talentueuse Marema a porté les couleurs de la musique africaine avec noblesse, en produisant sur scène un spectacle triomphant, qui incarne un subtil mélange de sonorités africaines, de blues, de pop et Rock, on peut même y déceler une trace du Gnaoua marocain.

Par ailleurs, Marema et son groupe multiculturel ont choisi de combiner le traditionnel et le contemporain en utilisant comme instruments : le Xalam, instrument à cordes populaire de l’Afrique de l’ouest, et la guitare rock.

L’artiste sénégalaise ne s’est pas contentée de son chant mélodieux, son passage sur scène a été marqué également, par une chorégraphie spéciale ; une danse impressionnante concordant avec la musique, une symétrie et un rythme parfait qui a enflammé la scène.

Chorégraphie de Marema et son percussionniste Saraba.

Pour finir son show, elle a opté encore une fois pour le délire, l’ambiance, et l’amusement dans toute sa démesure, en proposant au public de la rejoindre sur scène.

 E3UK (Inde – UK)

On nous emmène en Inde…

On nous insuffle la Culture Dance : Bhangra et Bollywood.

Des prestations inédites, qui ont fait danser tout le public.

Présenté comme un avant-goût du véritable spectacle, une performance du Djembé avec des baguettes à l’indienne , a redonné de l’énergie au public.

Vient après, une brève présentation du band, par un des musiciens, suivie d’une spéciale intervention d’un artiste Punjabi, qui a donné une saveur particulière au spectacle avec ses mouvements folkloriques et sa tenue indienne jaune parée de bijoux traditionnels.

crédit photo: lesechos.ma
crédit photo: lesechos.ma

La suite du Show s’est consacré au chant indien, qui a fait bouger entièrement le public.

 Queen Koumb

 La perle musicale gabonaise,

 dont la voix nous apaise l’âme.

Sa musique puise du traditionnel, du jazz, latino, reggae avec une pointe de funk.

Faycal Azizi

Une compilation de plusieurs styles musicaux, en partant du traditionnel, allant jusqu’au jazz, électro-pop.

L’artiste tétouanais Fayçal Azizi a choisi de nous présenter, d’emblée, ses titres les plus connus (Ouerda ela Ouerda, Meftah el qouloub…) avant de répondre à la volonté du public qui a insisté pour qu’il chante ‘Hak a Mama’.

 

La soirée a connu également la prestation du groupe 3MA composé de trois musiciens venus du (Maroc – Mali – Madagascar) d’où vient l’appellation du groupe.

Outre les spectacles, des prix hommages ont été également décerné à quelques artistes notamment la Diva par excellence de la Aita Merssaouia, Khadija El Bidaouia, et l’artiste-chanteur Vincent Ahehehinnou qui a dédié son prix à tous les amoureux de la musique.

Image à la une : Le public lors d’un showcase de l’édition 2016.©VFM