Tous les articles par Ayman Rezouk

Co-fondateur et directeur de publication du webzine.Elève-ingénieur passionné par la musique de tout genre, des douces notes de piano aux lourds riffs du metal.

Appel à candidature du Tremplin L’Boulevard 2014

L’appel à candidature pour la 15ème édition du Tremplin L’Boulevard est lancé.

L’association EAC-L’Boulvart, organisatrice du L’Boulevard a lancé, le mardi, l’appel à candidature pour la 15ème édition du Tremplin. L’envoi des dossiers doit se faire avant le 31 juillet.

Lancée en 1999, la compétition, consacrée aux jeunes formations musicales marocaines, est une occasion pour révéler au public marocain et au média les jeunes talents marocains. Plus de 500 formations se sont produites sur la scène du Tremplin, et plusieurs d’entre elles ont connu un grand succès après.

Les formations qui désirent de participer à la compétition, devraient télécharger le dossier de candidature sur le site boulevard.ma. Et rendre leur dossiers complets accompagnés d’une maquette audio ainsi que d’une vidéo.

Les dossiers de candidature peuvent être déposés directement au siège de l’association, le Boultek (ou à l’accueil du Technopark Casablanca) ou envoyés par poste à l’adresse : Accueil Technopark,Route de Nouaceur, Angle RS 114 et CT 1029, Technopark Casablanca.

Tous les dossiers devraient être envoyés avant le 31 juillet.

Les hymnes de la coupe du monde : 1962-1978

A partir du 14 juin, les yeux seront rivés vers la Russie. La ferveur footballistique atteint son sommet lors de cette 21e édition de la Coupe du Monde. 32 équipes en lice, 32 nations en rêve, et des centaines de millions de spectateurs au monde entier qui suivent l’un des plus grands événements sportifs au monde.

Plus qu’un simple sport, le football est une folie. Plus qu’une simple compétition,la coupe du monde est une fête mondiale qui dure un mois. Depuis la première édition en 1930, cette fête a connu des moments de gloire, des incidents historiques, des épopées que tous les fans du foot connaissent sans même les avoir suivi en direct.

Dès l’édition du Chili 1962, la FIFA a décidé d’adopter un hymne officiel lors de chaque édition. Un hymne qui accompagnera la compétition dès la période de la promotion publicitaire et tout au long de l’événement, et qui sera le son qui rappellera tous les moments de chaque édition.  Lors de cette série d’articles, on vivra ensemble les plus grands moments de la Coupe du monde à travers ces hymnes officiels.

 Chili 1962 : Los Ramblers – El rock del mundial. 

La 7e édition de la coupe du monde s’est tenue au Chili et a vu le sacre du Brésil pour la 2ème fois de son histoire. Et pour la première fois, une chanson a été choisi comme hymne officiel, il s’agit de « El Rock Del Mundial » du groupe chilien Los Ramablers. Un groupe de Rock et Jazz très populaire à l’époque qui a eu l’opportunité d’avoir un succès mondiale à travers cet hymne Rock’n’Roll.

Angleterre 1966 : Lonnie Donegan – World Cup Willie 

En 1966, la coupe du monde est retournée au berceau du football. Une édition remportée par le pays hôte pour la première fois de son histoire, et qui reste,  jusqu’à maintenant,  l’unique des Anglais. Pour cette édition, l’icone de la musique anglaise, le roi du Skiffle, Lonnie Donegan, a été choisi pour composer et interpréter l’hymne de la coupe du monde. Une chanson qui deviendra un classique de la discographie d’un des plus grands artistes anglais du siècle dernier.

Mexique 1970 : Los Hermanos Zavala – Fútbol México 70

La première Coupe du monde a être transmis en couleur au monde entier, et la première participation du Maroc. Une édition remporté par la grande équipe du Brésil de Pelé et Carlos Alberto qui obtient le droit de garder le trophée de Jules Rimet de manière permanente. C’est le groupe mexicains Los Hermanos Zavala ( les frères Zavala) qui a interprété l’hymne officiel de cette édition. Un groupe originaire de la région de Guanajuato très connus au Mexique, mais aussi dans l’ensemble des pays d’Amérique Latine. Une chanson avec un refrain qui résonne durant des années dans les oreilles des amateurs du football.

Allemagne de l’ouest 1974 : Maryla Rodowicz – Futbol

La 10e édition dela Coupe du monde tenue en Allemagne de l’Ouest a vu le sacre du pays hôte contre la grande équipe batave de Cruijff.L’hymne de la coupe du monde est interprété pour la première fois par un artiste qui n’est pas originaire du pays hôte, il s’agit de la chanteuse polonaise Maryla Rodowicz. Déjà considérée comme une diva dans son pays natale et en Allemagne, Maryla a connu un succès européen et mondial grâce à cette chanson avec son refrain mémorable « Futbol, futbol, futbol« . Elle a été utilisé 34 ans après comme hymne de la participation de l’équipe nationale polonaise à l’euro 2008.

Argentine 1978 : Ennio Morricone – El mundial 

Le Mondial est de retour à l’Amérique du Sud, et comme l’édition précédente, c’est le pays hôte qui a remporté la Coupe face à la malheureuse équipe des Pays-bas qui a perdu sa deuxième finale de suite. Pour cette édition, le célèbre compositeur italien Ennio Morricone a été désigné pour composer et produire ce mémorable hymne, interprété par l’Orchestre municipal symphonique de Buenos Aires. Pas besoin de paroles pour nous mettre dans l’ambiance et ressentir l’exaltation de cette coupe. Une chanson épique pour saluer l’épopée de toutes les équipes participantes.

Festival D’Essaouira : Gnaoua et Musiques du Monde.

Dès aujourd’hui, la ville d’Essaouira acceuillera la 17e édition du Festival Gnaoua et Musique du Monde.Ce festival, pionnier en son genre, et un des plus grands et anciens festivals au Maroc, est l’occasion idéale pour les amateurs de la musique en générale et surtout de la musique Gnaoua pour vivre la passion de ce genre de musique.

Du 12 au 15 juin, la ville des Alizés vibrera aux rythmes des Guembris, mais pas seulement. Les organisateurs du festival vous promet une programmation très variée avec des artistes des 4 points du monde. Sur les 2 grandes scènes du festival, des artistes de renommés se produiront durant les 4 jours du festival, du bassiste américain Marcus Miller, au trompettiste Ibrahim Maalouf, en passant par la chanteuse Ayo, au français Didier Lockwood et Mario Canonge.

Comme chaque année, les plus grands Maâlems seront présents. presqu’une vingtaine de Maâlems de tout le Maroc se produiront sur les grandes scènes du festival et aussi lors de concerts à Dar Souiri, Borj Bab Marrakech et Zaouia de Issaoua.Les festivaliers auront aussi la chance de suivre des sessions de fusion entre les Maâlems Gnaouis et les artistes présents. Ansi des fusions entre Maâlem Mohamed Kouyou et Mario Canonge,  et Maâlem Mustapha Baqbou et Marcus Miller seront au programme.

Le festival rendera hommage à feu Et-Tayb Houdaifa, un des piliers de la presse marocaine et un des grands amoureux de la musique Gnaoua. En parrallèle, le forum « L’Afrique à venir » sera organisé le 13 et 14 juin, en partenariat avec le conseil National des Droits de l’Homme.

Découvrez le programme complet de la 17e édition du festival Gnaoua et Musiques du Monde : 

Festival Mawazine : Conférence de presse de Robert Plant.

Le légendaire chanteur, Robert Plant, se produira ce soir, sur la scène OLM Souissi.La veille, il a animé une conférence de presse où il a répondu aux questions des journalistes.Vinylemag y était.

La conférence tant attendue de l’une des stars de la 13ème édition du festival Mawazine était le moment idéal pour plusieurs journalistes de poser des questions concernant Robert Plant, mais aussi Led Zeppelin, le groupe avec lequel il s’est hissé au sommet du monde du Rock.Mais il semblait que Plant n’en pouvait plus des questions à propos d’une éventuelle réunion du légendaire Led Zeppelin, et les organisateurs ont même annoncé aux journalistes que le chanteur britannique ne tolérerait pas plus de 2 questions sur ce sujet.

Plant semblait de très bonne humeur, et entama la conférence en saluant les journalistes en darija.Il a exprimé sa joie de se produire au Maroc, un pays qu’il adore et d’où il s’inspire depuis sa première visite en 1972.Avec les sons de son petit magnétophone , il a créé une ambiance joyeuse et décontractée.Une ambiance qui a soudainement changé avec une question d’un journaliste demandant l’avis de Plant sur les derniers propos de Jimmy Page concernant les rumeurs d’une futur réunion du groupe, et le fait que Robert « jouait » avec ça.La réponse du chanteur était assez dure et directe : » je pense qu’il a besoin de dormir, de bien se reposer, et de bien réfléchir ». Il a ajouté qu’ils étaient des frères et qu’ils ont passé de très bons moments, mais des fois ils ne se parlent  plus.

A propos de ces nouveaux projets et son prochain album, Plant a affirmé que la musique qu’il produit actuellement est un mélange des différents voyages qu’il a fait durant sa vie, inspirée par les lieux et aussi les magnifiques personnes qu’il a rencontré(it’s not about flous, it’s all about music). Il a salué les musiciens qui l’accompagne en les décrivant d’artistes qui ressentent la musique et touchent la finesse des mélodies.Des artistes, selon lui, qui ont une grande connaissance des musiques du monde.Notamment Justin Adams, le guitariste de son groupe The Sensational Space Shifters, qui a déjà produit 2 des albums de Tinariween ( et il a aussi collaboré avec Hoba Hoba Spirit sur leur album Nefs & Niya).

Evidemment, Plant a évoqué ces différents souvenirs au Maroc.En parlant de son premier voyage durant les années 70 pour fuir la vie de célébrité qu’il vivait avec Led Zeppelin, ou pour puisé dans la spiritualité de notre pays.A travers ces différentes visites, il a connu la musique locale, notamment Gnawa et la musique amazigh en évoquant le groupe amazigh Oudadene.Il a aussi parlé de son amour aux instruments marocains tels le Guembri qu’il a découvert particulierement à la place Jamaa Lfena.Plant a aussi ajouté qu’il n’était pas très connu au Maroc durant les années de gloire dans les années 70, les gens commencent à le connaître beaucoup plus, mais pas toujours avec les informations exactes : « Ah regarde,c’est celui des Pink Floyd ! ».L’amour de Robert Plant à notre pays était très ressenti aussi bien par sa grande connaissance de la musique marocaine mais aussi par les phrases en darija qui balançaient dans ces propos( Aji, Salam, skot,daba,…) , il est tellement imprénié par la culture marocain qu’il a annoncé qu’il était un « chrif » en parlant de sa musique.

 Sur notre question sur une éventuelle collaboration avec des artistes marocains, Plant  a répondu que c’était une idée dont il ne pense pas vraiment à ce moment, que ça pourrait être intéressante et il aimerait bien le faire.Mais qu’il n’aimait pas beaucoup le fait de prendre des chansons et de leur sortir de leurs contextes, il veut juste créer de la musique qu’il ressent.Même si ce choix n’est pas compris par plusieurs de ces fans et que d’autres ne comprennent pas vraiment ce qu’il fait et le traitent de « 7ma9 ».

Robert Plant est certes une légende de la musique, mais il reste un homme très ordinaire qui a un très bon sens d’humour.En lui demandant un autographe, Plant répondait avec un « khmstach  Dirhames ! », et il nous a annoncé que son prochain voyage au Maroc serait à Tiznit.

Opeth sont de retour !

3 ans après son dernier album Heritage, le groupe suédois de Metal progressif revient avec un nouvel album intitulé Pale Communion.

Produit par le chanteur et guitariste du groupe, Mikael Akerfeldt, le onzième album d’Opeth s’annonce plus mélodique que son prédécesseur.Il comportera 8 morceaux et sortira officiellement le 25 Aout prochain.

Pour les fans du groupe, ils pourront dès maintenant savourer la nouveauté du groupe en écoutant Cusp of Eternity, premier morceau révélé du prochain opus.

Voici la tracklist de Pale Communion :

  1. Eternal Rains Will Come
  2. Cusp of Eternity
  3. Moon Above, Sun Below
  4. Elysian Woes
  5. Goblin
  6. River
  7. Voice of Treason
  8. Faith in Others

Et découvrez avant tout le monde Cusp of Eternity ! Opeth – Cusp of Eternity (OFFICIAL) from Jesse Coolbroth on Vimeo.

Festival Mawazine : Conférence de presse de Stromae

La veille de son concert, tant attendu, sur la scène internationale, OLM Souissi, le chanteur Belge Stromae a animé une conférence de presse aujourd’hui à la Villa des Arts à Rabats.VinyleMAG y était.

Retardée de plus de 10 minutes à cause d’un problème d’organisation, dû au nombre surprenant de journalistes présents que la salle ne peut supporter, la conférence de presse connaît, enfin, son point d’orgue avec la toute première intervention de Stromae, qui a remercié les journalistes et exprime, par la même occasion, son étonnement vis à vis cette présence massive.Il a ajouté qu’il était très heureux d’être au Maroc et particulièrement au Festival Mawazine, et que c’était sa troisième venue à notre pays.

En répondant aux questions des journalistes, le « prodige » belge parle de ses inspirations et des messages tacites de ses chansons.Il ne manque d’affirmer que, certes, ces chansons comportent beaucoup de morale compte tenu du caractère pudique qu’il a développé à partir de son éducation catholique consistante, toutefois sa vocation principale est de susciter chez les gens l’envie de danser.Après chacun pourrait intérpéter ses chansons à sa propre manière.

Pour ce qui est de son concert, qui aura lieu demain, évoqué suite à une question sur sa prestation live de son tube Papaoutai, il confirme qu’elle sera intérprétée de la même façon que lors des précédents concerts, donc tout en étant figé sur scène.Ce qu’il le mène à parler de la mort de son père au Rwanda, l’objet de la chanson en question , et à relater les souvenirs et les expériences qui ont laissé un impact sur lui et qui lui donnent une inspiration particulière pour ces chansons.

Il mentionne la grande pression qu’il ressente à cause du concert de demain surtout qu’il est resté plus de 3 jours au Maroc et qu’il s’impatiente pour rencontrer ces fans.Il parle, aussi, de son look original et de sa propre ligne de vetêment.Vers la fin, il évoque sa conception « égocentrique » chez l’artiste; ce dernier écrit d’abord ses chansons pour lui, car pour être honnête, artistiquement, il faut produire pour soi même avant les autres.

Stromae nous promet un concert exceptionnel ce lundi à partir de 20h45, sur la scène OLM Souissi, où ces fans auront droit à un show qui comportera certainement tous ces tubes et qui sera l’un des moments phares de cette 13ème édition du Festival Mawazine.