Aux rythmes de l’envolée « Cyclodienne »

Maintenant que VinyleMAG s’investit dans la promotion des jeunes talents, il se trouve aujourd’hui dans l’un de ces débits où il s’y acoquine aux martèlements du rythme d’une vague neuve de percussion urbaine : « Cyclody »

La percussion urbaine est une « toile » aussi expressive qu’authentique, je dis bien toile car c’est bien le genre de musique qui pourrait nous faire basculer dans la synesthésie à tout bout de champs ! Quand nos modalités sensorielles s’associent involontairement et spontanément, quand nous pouvons percevoir les mélodies comme une toile artistique bourrée de couleurs, quand nous pouvons « sentir » le son !

Cyclody, intervient à ce moment  pour allier RECYCLAGE à MÉLODIE.
Pour souffler toutes les ritournelles qui tourbillonnent dans leurs cerveaux, Yassine, Simo, Soufiane et Fettah donnent naissance, en 2010, à Cyclody en usant de toutes matières recyclables pouvant servir d’instruments percussionnistes à commencer par barils, bidons, ou encore bâtons, pour plus tard exploiter des bidons monostress ou monocorps ainsi que des mailloches.

La première apparition publique du produit final du laboratoire cyclodien, fut à l’ouverture du tremplin « Rabie Attalib » de l’Université Hassan II où le groupe remporte, majestueusement, le premier prix.

L’Odyssée musicale du groupe, connaît ses débuts quand les quatre amis se réunissaient pour marteler sur des chaises, des tables, des bouteilles et tout ce qui pouvait produire le son convoité …

Le groupe progresse et grandit vers un épanouissement lyrique et printanier dans une composition hétéroclite basée sur la diversité folklorique de la musique locale, précise et très loin de l’exhaustivité, tant notre pays recèle de richesses musicales en partant du Ganaoui et du Chaabi passant par l’Ahouach ou le Hassani vers le berbère. Tous relèvent des champs de prédilection des quatre talentueux percussionnistes, à qui se joignent d’autres passionnés de ce mouvement entrainant ; Houda, Ghita, Yousra, Safouane et Youness, qui insufflent, à leurs tours, un coup de magie particulièrement délicieux à Cyclody.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *