Archives pour la catégorie Chroniques

Les hymnes de la coupe du monde : 1962-1978

A partir du 14 juin, les yeux seront rivés vers la Russie. La ferveur footballistique atteint son sommet lors de cette 21e édition de la Coupe du Monde. 32 équipes en lice, 32 nations en rêve, et des centaines de millions de spectateurs au monde entier qui suivent l’un des plus grands événements sportifs au monde.

Plus qu’un simple sport, le football est une folie. Plus qu’une simple compétition,la coupe du monde est une fête mondiale qui dure un mois. Depuis la première édition en 1930, cette fête a connu des moments de gloire, des incidents historiques, des épopées que tous les fans du foot connaissent sans même les avoir suivi en direct.

Dès l’édition du Chili 1962, la FIFA a décidé d’adopter un hymne officiel lors de chaque édition. Un hymne qui accompagnera la compétition dès la période de la promotion publicitaire et tout au long de l’événement, et qui sera le son qui rappellera tous les moments de chaque édition.  Lors de cette série d’articles, on vivra ensemble les plus grands moments de la Coupe du monde à travers ces hymnes officiels.

 Chili 1962 : Los Ramblers – El rock del mundial. 

La 7e édition de la coupe du monde s’est tenue au Chili et a vu le sacre du Brésil pour la 2ème fois de son histoire. Et pour la première fois, une chanson a été choisi comme hymne officiel, il s’agit de « El Rock Del Mundial » du groupe chilien Los Ramablers. Un groupe de Rock et Jazz très populaire à l’époque qui a eu l’opportunité d’avoir un succès mondiale à travers cet hymne Rock’n’Roll.

Angleterre 1966 : Lonnie Donegan – World Cup Willie 

En 1966, la coupe du monde est retournée au berceau du football. Une édition remportée par le pays hôte pour la première fois de son histoire, et qui reste,  jusqu’à maintenant,  l’unique des Anglais. Pour cette édition, l’icone de la musique anglaise, le roi du Skiffle, Lonnie Donegan, a été choisi pour composer et interpréter l’hymne de la coupe du monde. Une chanson qui deviendra un classique de la discographie d’un des plus grands artistes anglais du siècle dernier.

Mexique 1970 : Los Hermanos Zavala – Fútbol México 70

La première Coupe du monde a être transmis en couleur au monde entier, et la première participation du Maroc. Une édition remporté par la grande équipe du Brésil de Pelé et Carlos Alberto qui obtient le droit de garder le trophée de Jules Rimet de manière permanente. C’est le groupe mexicains Los Hermanos Zavala ( les frères Zavala) qui a interprété l’hymne officiel de cette édition. Un groupe originaire de la région de Guanajuato très connus au Mexique, mais aussi dans l’ensemble des pays d’Amérique Latine. Une chanson avec un refrain qui résonne durant des années dans les oreilles des amateurs du football.

Allemagne de l’ouest 1974 : Maryla Rodowicz – Futbol

La 10e édition dela Coupe du monde tenue en Allemagne de l’Ouest a vu le sacre du pays hôte contre la grande équipe batave de Cruijff.L’hymne de la coupe du monde est interprété pour la première fois par un artiste qui n’est pas originaire du pays hôte, il s’agit de la chanteuse polonaise Maryla Rodowicz. Déjà considérée comme une diva dans son pays natale et en Allemagne, Maryla a connu un succès européen et mondial grâce à cette chanson avec son refrain mémorable « Futbol, futbol, futbol« . Elle a été utilisé 34 ans après comme hymne de la participation de l’équipe nationale polonaise à l’euro 2008.

Argentine 1978 : Ennio Morricone – El mundial 

Le Mondial est de retour à l’Amérique du Sud, et comme l’édition précédente, c’est le pays hôte qui a remporté la Coupe face à la malheureuse équipe des Pays-bas qui a perdu sa deuxième finale de suite. Pour cette édition, le célèbre compositeur italien Ennio Morricone a été désigné pour composer et produire ce mémorable hymne, interprété par l’Orchestre municipal symphonique de Buenos Aires. Pas besoin de paroles pour nous mettre dans l’ambiance et ressentir l’exaltation de cette coupe. Une chanson épique pour saluer l’épopée de toutes les équipes participantes.