Découverte de Don’t Surrender : Un groupe d’exception.

En assistant à un concert à Rabat, j’ai eu la chance de découvrir un groupe dont l’authenticité et le talent ne manquent pas. J’ai donc souhaité partager ma découverte avec vous.

Ce groupe s’appelle « Don’t Surrender » (N’abandonne pas) , crée en Octobre 2014 et  composé de deux membres : Syl Blue eyes (Sylvien) ,guitariste, et The Rhizome (Luc)  comme batteur.

Voici quelques vidéos pour vous présenter les œuvres de ces deux artistes ;

One two one two (Le clip)

Un Teaser de leur Tour en Europe :


Comment avez-vous commencé ce que vous faites ?

On s’est motivé à faire de la musique pour bouger de France dans le but d’aller à la rencontre des diverses scènes et cultures Rock tout en faisant évoluer notre show sur la route.

Depuis quand jouez-vous d’instruments de musiques ?

Sylvian : depuis 15 ans en autodidacte et sérieusement depuis 2 ans avec la création du groupe.

Luc : depuis 2 ans à fond en prenant des cours avec Job le batteur de Tagada Jones

Quels artistes vous ont le plus inspirés pour faire ce que vous faites ?

Sylvian: La Ultra Violeta Experience (L.U.V.E), Ethnopaire, Electric Electric, Marvin, Bérurier Noir, The Cure…

Luc : Red Hot Chili Peppers, Lenny Kravitz, Mass Murderers…

Comment pourriez-vous décrire votre musique ?

Nous parlons d’un Show Performance , un duo Guitare/ Batterie. Un Instrumental Mélodik Distortion. Une mise en scène incluant des effets visuels, artifices pyrotechniques et costumes.

Pourquoi « Don’t Surrender » et pas un autre nom ?

L’histoire du nom vient d’une artiste allemande, Kathrin Von Ow, qui avait réalisé une fresque sur un grand panneau à l’extérieur de la Station Vastemonde (lieu alternatif d’art contemporain à Saint Brieuc) lors de sa venue en 2013 avec le collectif ‘‘Lindenow’’ à Leipzig.

Spontanément, dans le choix du nom du groupe, « Don’t Surrender », n’abandonne pas, ne capitule pas, ne te rend pas, nous est paru évident au sens de notre histoire commune et future. Un impératif d’encouragement collectif. L’objectif réaliste est d’accomplir nos rêves et donc de ne pas se décourager quoi qu’il arrive.

Avez-vous des projets?

Oui, de futurs concerts en France et à l’étranger, notamment un tournée en Angleterre en prévision pour la rentrée. Egalement continuer à faire évoluer le show, composer de nouveaux morceaux et enregistrer un album et bien sûr revenir l’année prochaine au Maroc lors du Festival Hardzazate HC Fest. (Hardzazate Hardcore FestivalNe le ratez pas! )

Pourquoi avez-vous choisi de venir au Maroc?
On avait prévu de venir quoi qu’il en soit. Jouer, faire une résidence ou tout simplement prendre du bon temps lors de cette tournée ibérique (Espagne / Portugal). Nous avions contacté des groupes locaux et Yassir du groupe « BLAST   » nous a mis en contact avec Aimane organisateur de la tournée de soutien du Hardzazate HC Fest et chanteur du groupe ‘‘Anticom’’.
En fait, notre période envisagée pour venir correspondait exactement avec les trois dates de février à Casablanca, Rabat et Tanger. Pour nous ce fut comme tombé du ciel.

Quelles sont vos morceaux préférés ?

Luc : Bee Gees : Lonely days / Live Melbourne 71

– Jean Leloup : Fashion Victim

– Mylène Farmer : Fuck them all / Live Bercy 2006

Sylvien : No One Is Innocent : La Peau

– Miossec : Recouvrance

– Bérurier Noir : Camouflage

– Melmor : Dans Ar Marmuzig

– Mano Négra : Pas assez de toi

161168aa-f3e9-47ca-89fd-e1a49cd965e1

Pour en savoir plus du groupe, je vous invite à consulter leur site internet ici ou leur chaine youtube   , et surtout allez les découvrir , vous ne le regretterez pas !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *