Et encore une deuxième …

Visa for music, premier marché des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, où artistes, professionnels de la musique et tout mélomane passionné, du monde entier, se donnent à coeur joie, revient pour une deuxième édition après le succès fulgurant de celle qui précède. 

Cette année Visa for music se déroulera entre le 11 et le 14 novembre à Rabat et prévoit un programme aussi surprenant et cosmopolite que celui de l’édition précédente avec plus de 40 showcases, 5 conférences, 4 projections et un salon professionnel !

Le Maghreb prendra, bien évidemment, part de cette célébration enchanteresse avec la formation Nadia Khaless Trio, qui puise ses racines de la Tunisie et du Maroc, un périple Andalous avec Al-Mu’tamid, the king of the Al-Andalus (Portugal/Espagne/Maroc), le sensationnel Imed Alibi (Tunisie), les Algériens de Djmawi Africa et le Gabacho Maroconnection dont les membres sont marocains, espagnols et français.
La surprise de l’année serait probablement Sidi Bémol, un groupe excentrique (rien que le nom en dit beaucoup) venant de l’Algérie.

Visa for music peut être perçu aussi, comme un GRAND atelier de métissage culturel, de mélanges d’influences allogènes plus improbables et plus barjots que ceux de Howtobasicla preuve :  Jemimah Sanyu and unit 446 (Ouganda), Moh! Kouyate (France/Guinée), Maya Kamaty (Île de la Réunion) et Alsarah & The Nubatones (Soudan), Wesli (Haïti/Canada), Addis Acoustic Project (Éthiopie) et le rappeur burkinabè Smockey, se produiront aussi le Novembre prochain dans la capital.

Cette édition sera également marquée par la présence du prodigieux groupe de rock indé jordanien Autostrad ainsi que d’autres participants issus des quatre coins de la planète, tels que : Egyptian Project (France/Egypte), Cairokee (Egypte), Elcontainer Band (Palestine), la formation turque « orchestrée » par le saxophoniste Ilhan Ersahin, Tarabband (Suède), World Kora Trio (France/États-Unis) …

Le Maroc sera, bien entendu, lui aussi, de la partie avec : les punk rockeurs Haoussa, Jamal Nouman Sextet, Oum, le groupe Mazagan & Hamid El Hadri et le rappeur Dizzy Dros et Nabyla Maan & Carmen Paris (Maroc/Espagne).

Par ailleurs, dans sa programmation finalisée, VFM promet un Labo d’écriture « Ma3azef » : Le magazine de musique Ma3azef.com propose un atelier d’écriture sur la musique à destination des jeunes écrivains et journalistes à l’occasion de Visa for Music. L’atelier sera animé par l’éditeur de Ma3azef Maan Abu Taleb.

Grâce à Visa For Music et son programme somptueusement bardé, puis agrémenté, le Maroc certifie, encore une fois, être une terre hétérodoxe, de diversité, d’hybridation culturelle et d’ouverture.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *