Festival Mawazine 2015 : Les festivités continuent.

Les spectacles du Festival Mawazine Rythmes du Monde continuent à faire vibrer un public de plus en plus nombreux, sur toutes les scènes.

Après un début en apothéose, la deuxième journée du festival a été marquée par plusieurs concerts inoubliables et des spectacles multicolores.

Au Chellah,  la création inspirée de la musique des ports du monde a démarré en grande pompes avec la chorégraphe et danseuse indienne Srishti-Nina Rajarani.  Alors que les rues de la capital dansaient sur les rythmes de la troupe indienne La Danse du Paon, des marocains Colokolo et Beat That Drum, et les français de Ceux Qui Marchent Debout. Le public de la salle La Renaissance quant à lui a découvert avec émotion la musique de l’orchestre Ashjan Al Awetar Awetar dirigé par le maestro Nabil Cherrat.

Un peu plus tard, le concert tant attendu de Pharell Williams, à l’OLM Souissia,  a réjoui plus de 180 milles festivaliers venant danser sur le son des plus grands tubes du chanteur américain. Sur la scène de Nahda, la diva syrienne Assala a conquis le public avec sa voix magnifique. Alors que les festivaliers de la scène Bouregreg dansait sur les rythmes de la musique colombienne de Yuri Buenaventura.

Le public du théâtre nationale Mohammed V rendait hommage à Asmahan et les plus grands noms de la musique arabe classique avec le concert de l’orchestre égyptien El Hafni de l’Opéra du Caire, accompagné de la chanteuse Nihad Fathi. Et sur la scène de Salé les jeunes artistes marocains de la musique contemporaine  ont enflammé le public en offrant de superbes performances.

Revivez les meilleurs moments de la deuxième journée du festival en photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *