Mystères résolus…ou presque !

Vous vous rappelez de ce que je vous ai raconté, il y a pas mal de temps dans l’autre article, sur ce service misérable où je suis, et sur ces pseudo-rumeurs qui circulent et ces histoires du « Paranormal activity ». Eh bien, j’ai survécu!! Oui! je suis vivante et je peux maintenant vous raconter en détails cette nuit de garde.

C’était un Vendredi, tout était calme, je préparais comme d’habitude mon sac sans oublier mon petit coussin(indispensable pour une petite somme), j’ai donc ensuite  pris la route pour le CHU dans ma petite voiture sans savoir que c’était le jour du match au complexe sportif (notez que le CHU et la faculté de médecine se situent près d’un stade de foot, imaginez le genre de public premièrement, qui sort après le match et n’imaginez surtout pas les dégâts quand tout tourne mal!! Et que les policiers n’arrivent plus à contenir toute cette méchante adrénaline et ces effets secondaires d’une bonne dose de cochonneries qu’ils appellent drogues). Bref, ce soir là, les policiers étaient partout et la route menant au CHU était bloquée pour prévenir les dégâts (oui mon œil!) donc j’étais obligée de faire tout un détour et puis d’arriver un peu en retard au service. De mon côté, je ne pensais vraiment pas à ça, j’avais une seule envie en tête: Confirmer la présence des corps étrangers et mouvements paroxystiques nocturnes dans ce fameux service. J’étais prête, enfin presque!
A 20h30 du soir,j’étais au service qui était plus au moins bruyant que d’habitude : On ne dormait pas! On s’agitait ici et là, on jouait et on riait; la mignonne  cause de tout ça fut le petit futé d’Adam, un patient tellement hyperactif et coquin qui ne laisse personne tranquille, en un mot « jen » :p. Pour tout vous dire, je me suis sentie rassurée et je me suis dit que ces rumeurs resteront des rumeurs parce que ce n’est pas vrai et qu’ils doivent rester ainsi.

Bref, la nuit s’annonçait bien et je pourrais enfin profiter pour finir mes tâches, dîner, écouter de la musique,rendre une petite visite aux urgences et puis dormir; ça ce n’est pas passé comme je le souhaitais, parce que figurez vous j’ai eu la malchance de tomber avec une résidente méchante (bon la définition de méchante diffère de personne en personne, si tu lis ça chère résidente toute mignonne qui joue avec ses cheveux je suis infiniment désolée mais tu le méritais vraiment :p), et au lieu d’exécuter mon plan, je me suis trouvée dans le secteur le plus effrayant du service où deux pauvres petits patients partagent une misérable chambre. Il n’y avait pas d’électricité, je marchais à très très très petits pas en récitant des versants du Coran. Torche du téléphone allumée dans ma main, les larmes aux yeux avec tout un répertoire des films d’horreur qui passe dans ma tête, je marche vers la porte de la chambre CRAAAC!Un plateau de soins infirmiers qui vient de tomber dans la salle de soin! Mon dieu, miséricorde  qu’ai-je  fait pour mériter toute cette misère?! J’ouvre la porte, ouf! Enfin, ils sont réveillés et une petite lumière est allumée dans un coin de la chambre, je peux distinguer les visages! Je me précipite sur le lit du patient et je lui secoue la main (je voulais le prendre dans mes bras et le remercier d’être là, mais sa mère pourrait m’étrangler facilement pour l’avoir dit) donc je me contente d’un « salamou alaykoum ». Je mesure son taux de glycémie et à ma sortie de la chambre, je prends mes jambes et je cours jusqu’à l’entrée du service à la BIP BIP style 😀 . Oui! Oui, je suis une poule mouillée, oui j’ai peur mais mettez vous à  ma place, 1h30 du matin, tout le monde dort (même Mlle ou Mme la résidente méchante qui joue avec ses cheveux, infirmiers et patients).

Tâches finies, ma binôme et moi avons décidé de quitter le service pour dîner (oui, on mange nous aussi parce qu’on est des humains !). Je me sentais rassurée, j’étais enfin « out » sentant ce parfum d’arbres et plantes. Après le dîner, une petite marche pour digérer s’imposa, et puis nous nous sommes invitées chez un collègue en réanimation; un service aussi plein de patients que de matériel, le bruit des scopes envahissaient l’atmosphère( ce même bruit résonnera dans mes oreilles même après être rentrée à la maison). Bref, le temps passait très vite, on parlait de tout et de rien puis c’était 3h et quelques du matin, le sommeil m’envahit et je me sentais dans un autre monde, les bruits se faisaient lents et les paroles de mes collègues lointains, je les regardais depuis mon autre monde, je me posais des questions existentielles (qui se sont avérées du charabia, je parlais en effet en dormant et ils ont bien rigolé 😀 )… 3h50, on me secoua de mon doux sommeil pour revenir vers la voiture et pendant tout le trajet, je ne sentais même pas mes pieds et une fois dans la voiture je continuai ma petite somme jusqu’à 6h du matin où j’étais obligée de retourner au service… Un calme mortel régnait à notre arrivée…Des bruits de pas… Oui c’était cette méchante résidente encore! « où étiez vous, je vous cherchais; il faut descendre aux urgences avec moi »….9h30! Déjà! « Il faut qu’on y aille, l’autre équipe va venir, bonne journée »….

Et voilà mon histoire, rien de spécial dans ma garde ou plutôt j’ai évité tout truc suspect en déguerpissant à toute vitesse du service. Mais, en revenant sur les événements de ce soir, une question s’impose : En parcourant le couloir pour aller vers la salle des deux petits, j’ai entendu un bruit d’un plateau de soins infirmiers qui est tombé par terre or, tous les infirmiers et patients étaient endormis mais, mais mais comment!!!??? o.O NON JE NE VEUX PLUS Y PENSER, NON NON

Chers lecteurs avertis, chers esprits ouverts et instruits, après avoir lu cet article, je vous prie de bien vouloir pardonner mon esprit lâche 😀 qui arrive toujours à me jouer des tours. Ceci dit, l’Aid approche, on change d’idée, on se goinfre à volonté pour 2 jours et on oublie tout régime, on se relaxe et on écoute de la musique pour changer d’idées, on se concentre sur ce qui va venir et on oublie tout événement anormal, traumatisant et détestable passé, l’année vient de commencer « why so serious 😀 ». J’espère que cette liste de lecture peut vous aider dans tout plan de relaxation pour ceux qui sont en pleines vacances ou même pour changer un petit peu votre liste de lecture usuelle. People, je vous souhaite bon Aid et bonnes vacances :*

9168

Relax by oumaima idrissi on Grooveshark

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *