Archives pour l'étiquette ACDC

Playlist : Bluegrass covers

Du Metal sur bonjo, un accordéon qui s’invite dans une chanson de Rock, de la Pop avec un violon, les reprises Bluegrass nous offre un atmosphère atypique mais fort attrayant. 

Si vous connaissez déjà ce type de reprises, cette playlist vous sera un rappel intéressant des meilleures versions Bluegrass de classiques du Metal/Rock/Pop; et si vous venez de découvrir ce genre alors bienvenus dans un univers parallèle où les plus gros riffs se jouent sur un bonjo avec des artistes avec une créativité ingénieuse.

Curieusement, les champions du genre ne sont pas des américains du Tenessee mais les finlandais Steve`n`Seagulls qui ont connu un grand succès sur internet, bien mérité car ils se réapproprient les plus grand classiques du Rock et les rendent de vrais chansons Bluegrass. Mais les Etats-Unis, berceau du Bluegrass sont bien présents avec plusieurs groupes, et surtout le faramineux Rob Scallon qui a juste besoin d’un instrument à cordes pour faire jouer tout ce qu’il veut (et qui mérite un article ici).

Alors dansons sur les chansons qui nous faisaient headbanguer, ça aurait été le cas si le Metal était né dans une ferme américaine. 


 

Axl Rose chanteur d’AC/DC, c’est confirmé !

Ce que n’était qu’une rumeur et maintenant confirmé, AC/DC a annoncé que le chanteur de Guns’N’Roses, Axl Rose, sera bien le remplaçant de Brian Johnson, pour une durée « indéterminée ».

Ce remplacement survient après que le chanteur du groupe soit contraint d’arrêter la tournée pour des problèmes de santé. Les médecins ont conseillé à Johnson d’arrêter immédiatement sa tournée, au risque de perdre complètement l’audition

Axl Rose entamera sa nouvelle aventure musicale dès le 7 Mai à Lisbonne, s’en suivra une tournée européen de 11 autres dates. Il devra ensuite retourner à l’Amérique pour continuer la tournée de réformation de son groupe original aux Etats-Unis et Canada.

Cette tournée, commencée il y a quelques jours, est marquée par le passage sur la scène du festival Californien de Coachella, où les festivaliers ont eu droit à un invité surprise. En effet, le légendaire guitariste des pionniers du Hard Rock, Angus Young, a accompagné Guns’N’Roses interprétant les chansons d’AC/DC Riff Raff et Whole Lotta Rosie.

Vous pouvez voir ici, quelques photos du passage d’Angus Young avec les Guns’N’Roses, il y a quelques heures, à Coachella

AC/DC numéro 1 des ventes de tickets en 2015

Les vétérans du Hard Rock, AC/DC, ont vendu plus de tickets de concerts que tout autre artiste au monde durant l’année écoulée, tous genres confondus; c’est ce qu’a révélé le site Pollstar.

Pour son « Rock or Bust Tour« ,  le groupe a vendu 2.31 millions de tickets, soit 40 milles de plus que Taylor Swift qui domine le classement des profits avec un record de 250.4 millions de dollars -alors qu’AC/DC a empoché 180 millions, le plaçant à la deuxième place de ce classement-.

D’autres groupes du rock figurent dans les premiers rangs de ce classement; notamment U2, à la 4ème place -juste derrière One Direction– avec une somme de 152.2 millions de dollars, Foo Fighters qui le suit avec $125.1 M ou les Rolling Stones qui se sont placés à la dixième place en gagnant $109.7 M de la vente de leurs tickets durant 2015.

A rappeler qu’AC/DC continue sa tournée aux Etats-Unis de Février à Avril, où il pourrait réaliser des records d’affluence, bien que le groupe est passé par des moments pénibles avant la sortie de son album et il a dû remplacer Malcom Young et Phill Rudd. Mais le groupe réalise toujours des prestations électriques sublimes, presque 40 ans après le début de sa carrière.

00’s Riffs

Il y a plus de 15 ans, on accueillait un nouveau millénaire dans une période où le Rock perdait son élan créatif, et se trouvait éclipsé par le Rap et la Pop commerciale qui se diffusaient sur toutes les radios et télévisions, et la musique électronique dépassait le son des guitares. Mais avec du recul, la situation n’était pas aussi catastrophique que les amateurs du Rock à l’époque, la première décennie du troisième millénaire nous a offert des morceaux magnifiques avec des riffs de classe. Le son des guitares électriques et basses retentissaient toujours avec l’avènement  d’une nouvelle génération de guitaristes et le grand retour de quelques groupes légendaires.

Commençant avec du LOURD, le riff de No one Knows des Queens of the Stone Age est désormais un classique, un symbiose entre agressivité nerveuse et technicité harmonique qui accélère le rythme du battement du coeur et te pousse à un headbang naturel. Ce riff puissant est suivit par un mélodique hors pair, John Frusicante au sommet de son art nous livre un son magique qui réveillera des souvenirs à plus d’un d’entres nos chers vinyliens. S’en suit les maîtres des riffs, les frères Young ont le talent de nous sortir les riffs les plus simples que personne ne peut créer, et ceux depuis les années 70, et la première décennie de 2000 n’échappe pas à cette règle avec un Rock’n’Roll Train en vitesse de croisière.

En parlant de simplicité, rien de mieux que le riff le plus célèbre de cette décennie, un son de basse qui sort d’une guitare électrique, un riff que tout guitariste apprend à ces débuts – comme smoke on the water pour le siècle dernier – et qui retentit dans toutes les arènes sportives du monde; un demi siècle plus tard, les gens se rappelleront du riff de Seven Nation Army et du « beaux vieux temps » des années 00’s. S’en suit le son dansant des écossais de Franz Ferdinand, un riff frais de la bande d’Alex Kapranos qui représente la nouvelle vague des musiciens qui ont émergé au début du siècle. On ne peut parler de cette nouvelle génération de Rockeurs sans citer les « chefs du fil », Arctic Monkeys qui nous ont offert au début de leur carrière des Riffs au timbre Punk mais avec un modernisme imminent tel le puissant riff de Brianstorm, et les New-Yorkais The Strokes qui incarnent le renouveau du Rock, et la naissance d’une génération talentueuse et innovatrices à l’image du riff attrayant de Reptilia.

Les 00’s c’est du Blues/Rock aussi, représenté par The Black Keys, le riff de  » I got Mine » est puissant et simple à la fois, moins connu que les plus grands succès du groupe, mais mérite le détour. Le début du siècle a été marqué aussi par le génie de Muse, et la dextérité de Matt Bellamy à la guitare et son riff pimpant sur Knights of Cydonia. Et comme la playlist  n’incluera pas que sur les riffs de guitares électriques, Schism de Tool devait impérativement figurer sur cette playlist avec une association de guitares et basses sublimes qui produit un riff eargasmique. S’en suit le riff de Cochise des AudioslaveTom Morello transporte avec lui les années 90 dans ce riff dynamique. Parler des riffs des années 00’s sans parler de System of A down serait une hérésie, donc il fallait inclure ce riff imposant d’Aerials qui nous fait envoler au cieux.

Et pour finir, un retour au pays avec le groupe qui a semé la Hayha Music partout au Maroc, celui qui a marqué toute une génération du mouvement « Nayda » et qui reste un repère pour tout autre jeune groupe.Rien de mieux qu’un bon riff à la marocaine de Hoba Hoba Spirit avec Bienvenue à Casa, ce classique du groupe.

Sur cette playlist, comportant une sélection non exhaustive de meilleurs riffs de la première décennie du troisième millénaire, vous aurez des moments de nostalgie avec des riffs qui résonnent toujours dans vos têtes depuis la première fois que vous les avez entendu, et vous allez aussi vous rendre compte que les années 00 n’était pas si mal que ça pour le Rock, elle était même fructueuse.

Alors quels sont vos riffs préférés des années 00’s ?

VinyleStory Chapter 1: Highway to Hell by AC/DC

 

The first Chapter of our weekly article that walks you through the story behind and about your favorite songs over the music industry. Why was that song written and how it was understood by the audience ? This week’s song is « Highway To Hell«  by AC/DC.

The title is often attributed as a phrase AC/DC guitarist Angus Young used to describe touring in America. There is a much more literal explanation, however. « Highway to Hell » was the nickname for the Canning Highway in Australia. It runs from where lead singer Bon Scott lived in Fremantle and ends at a pub/bar called The Raffles, which was a big rock ‘n roll drinking hole in the ’70s. As Canning Highway gets close to the pub, it dips down into a steep decline: « No stop signs… speed limits… nobody’s gonna slow me down. »
Later on Brian Johnson explained to the media that : « It was written about being on the bus on the road where it takes forever to get from Melbourne or Sydney to Perth across the Nullarbor Plain. When the Sun’s setting in the west and you’re driving across it, it is like a fire ball. There is nothing to do, except have a quick one off the wrist or a game of cards, so that’s where Bon came up with the lyrics. »

On the US side when this song was released, there really was a « Highway to Hell » in America: Route 666. This section of highway ran through Arizona and Utah; it was later renumbered after various ghost stories emerged about unexplained happenings on the road.

Professionally speaking the whole album was recorded in London, Highway To Hell was the first AC/DC album recorded outside of Australia. The album cover had Angus Young on the cover wearing his schoolboy uniform and devil horns. Some religious groups found this quite offensive. This was the first AC/DC song to chart in the US. It helped drive huge sales for the Highway To Hell album, which has sold over seven million copies in America. It was AC/DC‘s sixth album, and their last with vocalist Bon Scott, who died in 1980 from excessive drinking. Their next album, Back In Black, was dedicated to him.

The most weird story that I’ve found about the song is that a serial killer named Richard Ramirez claimed this album compelled him to murder. He believed AC/DC stood for « Anti Christ/Devil’s Child. » taking the song itself to its extreme limits of misunderstanding.
In the film « School of Rock » Jack Black teaches the riff to the guitarist in the band. The song was also featured in the Movie « Little Nicky », starring Adam Sandler.

Interested by discovering more stories behind your favorite songs ?
Send your choice to our fan page, we will take care of the rest.

AC/DC a terminé l’enregistrement du prochain album

AC/DC vient de terminer les sessions d’enregistrement du prochain album du groupe.

C’est ce qu’a révélé le chanteur du groupe Brian Johnson, au site metalhammer. Il a ajouté que que l’ambiance était parfaite durant l’enregistrement à Vancouver, et qu’ils ont préparé quelques très belles chansons.

Le chanteur qui a récemment reçu un Doctorat honorifique de la Northumbria University à Newcastel, sa ville natale, a aussi parlé de l’absence de Malcom Young. Il a affirmé qu’il leur manque, qu’il est un combattant qui va surpasser ces difficultés sanitaires. Mais il n’a pas voulu donner plus de détails sur l’état de santé du membre fondateur du groupe. Malcom a été remplacé par son neveu Stevie, qualifié de « magnifique » par Brian.

Selon Brian Johnson, le titre du prochain album n’est pas encore choisi, et les membres du groupe discute encore sur ce sujet. Il voulait l’appeler « Man Down », mais ça serait un titre trop négatif, selon lui.

Le groupe entamera une tournée en Grande-Bretagne le prochain été, et il y aura probablement une tournée après le sortie du prochain album fin 2014 ou début 2015. On peut bien rêver d’un concert d’AC/DC au Maroc ?