Archives pour l'étiquette Blues-Rock

Top 10 des guitaristes Blues/Rock de moins de 40 ans

Avant d’entamer mon article je vous demanderai « d’inventorier » les guitaristes Blues/Rock que vous idolâtriez; rares seront ceux qui penseront aux jeunes guitaristes qui sont toujours en activité. Pourtant il y en a, au moins, une dizaine qui valent le détour, et qui peuvent même être listé parmi les meilleurs, sauf que l’industrie musicale de nos jours préfères la pop légère au Blues et à la virtuosité.

Voici une liste – très subjective – où je classerai mes 10 guitaristes de Blues préférés, n’ayant pas encore franchi la quarantaine, (certains pouvant rivaliser avec les plus grandes légendes de la guitare).

10 – Virgil McMahon (Virgil and the accelerators)

Le monde va tellement mal que ce magnifique groupe anglais n’est même pas répertorié sur wikipedia, n’a que 8000 j’aime sur Facebook, et pourtant leur chanteur/guitariste, Virgil McMahon, est un grand guitariste qui mérite la reconnaissance.
Avec son groupe, il sillonne l’Europe depuis 2009 pour séduire les purs amateurs du Blues/Rock. Avec une grande maîtrise technique, une agressivité à la Stevie Ray Vaughan, et une présence scénique spectaculaire.
Ce guitariste et son groupe auraient été très populaires s’ils étaient nés 30 ans avant.

9 – Davy Knowles

Un des jeunes guitaristes les plus prometteurs. Influencé par les légendes du Blues/Rock anglais comme Clapton, Peter Green et Mark Knopfler, il a formé son premier groupe Black Door Slam à l’âge de 16 ans, et qui a connu un grand succès après la sortie de leur premier album. Davy a ensuite entamé sa carrière solo, et il a fait les premières parties de légendes de la guitare comme Jeff Beck, Satriani et Buddy Guy, preuve de son grand talent.

8 – Kenny Wayne Shepherd

A l’âge de 38 ans, Kenny Wayne Shepherd est un guitariste confirmé. Reconnu pour son talent inné et ses différentes collaborations avec les légendes du Blues, Kenny est un guitariste qui transmet sa passion à travers le son de sa guitare, et n’a pas peur de s’aventurer dans de nouveaux sons en respectant la tradition du Blues.

7 – Parker Griggs ( Radio Moscow)

Radio Moscow reste, à mon avis, le groupe le plus sous estimé au monde en ce moment. Ces jeunes musiciens de l’Iowa vous transportent dans un voyage temporel aux années 60 et 70,  guidé par Parker Griggs, le chanteur/guitariste virtuose du groupe. Un guitariste qui mêle extravagance et maîtrise technique pour offrir des solos de rêves. Jimi Hendrix est incomparable, mais Parker pourrait bien être une réplique moderne de cette légende.

6 – Quinn Sullivan

Le plus jeune de la liste, Quinn est un prodige qui a 16 ans seulement a déjà accompagné des légendes du Blues comme BB King et Buddy Guy, qu’on pourrait le considérer comme son parrain, puisqu’il l’a invité à jouer pendant ses concerts alors que Quinn n’avait que 8 ans, et qui continue à collaborer avec lui en se produisant ensemble sur scène ou en jouant sur ces albums.
Révélé à l’âge de 6 ans à son passage au  Ellen Degeneres Show, Quinn a gagné le respect des amateurs de Blues, et commencent à se faire un nom dans la cour des grands du Blues. Il est 6ème de mon classement car, à 10 ans seulement, Quinn Sullivan jouait comme ceci.

5 – Joanne Shaw Taylor

Mon plus grand coup de coeur du Blues !
Joanne Shaw Taylor a le « feeling » pour jouer le Blues, elle a le talent de te faire sentir le Blues sur des ballades, et de se transcender et jouer des morceaux ultra rapides. Joanne est la version féminine de Stevie Ray Vaughan. Si vous ne la connaissez pas, je suis sûr qu’après avoir écouté ce live, vous allez l’adorer !

4 – Gary Clark Jr.

Place aux têtes de la liste, mais aussi les guitaristes les plus connus. Parmi lesquels Gary Clark Jr. qui un vrai Bluesman, un compositeur très respecté aux Etats-unis, et surtout un grand guitariste qui joue simplement mais qui ressent ce qu’il joue, un très bon exemple de la célèbre citation de Jimi Hendrix : « Blues is easy to Play, but hard to feel ».

3 – John Mayer

Techniquement, John Mayer est de loin le meilleur guitariste Blues au monde. Il aurait pu être la légende incontestée s’il n’avait pas préféré jouer des chansons pop pour séduire plus de fans (surtout les jeunes filles). Mais on ne peut nier son immense talent, surtout quand Clapton en personne affirme qu’il est un « Maître de la guitare », lorsqu’on jam avec des légendes comme BB King et Buddy Guy, et surtout quand on fait une reprise hallucinante d’un monument de Rock.

2 – Derek Trucks

Pour faire simple, Derek Trucks est le meilleur guitariste slide au monde, le légitime héritier du légendaire Duane Allman et un prodige qui a confirmé tout au long de ces années qu’il est un Grand guitariste. Il peut te sortir le son le plus propre du Slide au monde, et il a même ouvert cette technique aux musiques du monde en reprenant le célèbre Sahib Teri Bandi. A 13 ans, ce guitariste phénoménal pouvait faire ça :

1 – Joe Bonamassa

A 26 ans de carrière, Joe Bonamassa est considéré comme un monument du Blues moderne. Il est passé de l’enfant prodige qui assurait les premières parties de BB King à l’âge de 12 ans, à un artiste confirmé, un guitariste phénoménal qui maîtrise à la fois les classiques du Blues et innove pour donner une nouvelle dynamique à ce genre musical. Joe est à la tête de cette liste, non seulement pour son talent indéniable et son style phénoménal, mais aussi pour son apport majeur sur le Blues.

Electric guitar instrumentals

La guitare est un instrument magique ! À travers la vibration de ses cordes, elle transpose les sentiments et les états d’âmes. Quand on y ajoute un amplificateur et des effets, elle gagne en éloquence. Le guitariste nous délivre des mélodies qui nous envahissent, nous possèdent, pour nous plonger in fine dans un état de transe où nous oublions ce qui nous entoure, savourons chaque petite note.

Dans la playlist que je vous propose, vous trouverez les morceaux illustres de ma précédente description. Des morceaux où la guitare électrique est reine ! De longs solos subtilement expressifs appartenant à divers genres de musique : Rock classiqueHard RockMetal Progressif et Blues. Une sélection -non exhaustive- de quelques chefs d’oeuvre instrumentaux qui titilleront vos oreilles.

Je vous invite à un voyage auditif de deux heures ; deux heures de musique pure, où on n’a point besoin de paroles pour s’exprimer, deux heures où chaque chanson vous transmet un bouquet de sentiments et de messages hétérogènes, parfois contradictoires, parfois complémentaires. Joie, tristesse, motivation, reconnaissance,  méditation, découverte, Amour…

Bonne écoute !

Les Duos en musique

C’est toujours mieux de jouer de la musique à deux, et ça peut être souvent suffisant de le faire sans avoir plus de personnes. Alors, cette semaine, je vous ai concocté, chers Vinyliens, une playlist des Duos en musique.

De Simon & Garfunkel aux Last Shadow Puppets, ces duos ont su créer des mélodies simples mais envoûtantes. Vous trouverez des styles différents, du Blues/Rock explosif des Black Keys au Rock’n’roll doux des Everly Brothers, en passant par la New Wave d’Eurythmics ou Rythm & Blues émotionnel d’Ike et Tina Turner.

Je vous laisse avec 13 duos qui ont trouvé les bons ingrédients pour produire des chansons de qualités à travers les années, et qui ont l’alchimie idéale pour faire savourer leurs chansons aux auditeurs.

Bonne écoute, et n’oubliez pas que c’est une playlist à écouter à deux !

Rory Gallagher : Le virtuose irlandais du Blues

La légende dit que Jimi Hendrix considérait Rory Gallagher comme le meilleur guitariste au monde ! Est-ce vrai ? ne nous pouvons le confirmer. Mais une chose est sûre : Rory était un musicien hors pair.

Découvrons ensemble l’un des guitaristes les plus influents du 20ème siècle et qui est, malheureusement, peu connu par rapport à son impact sur la scène Blues/Rock mondiale.

Bercé par les sons de Blues du Delta, mais aussi du country et la musique traditionnelle irlandaise, Rory Gallagher joue ses premières notes de musique à Cork en Irlande.
Sur une guitare de 5 livres sterling (et qui aurait valu des millions aujourd’hui) Rory commence à jouer des morceaux Skiffle de Lonnie Donegan, puis, inspiré par Buddy Holly, se met à jouer du Rock’nRoll sur une guitare électrique. Il découvre, ensuite, son amour éternel pour le Blues avec Muddy Waters et Lead Belly.
Un peu plus tard, le jeune irlandais devient le prodige de Cork, d’abord, puis de toute l’Irlande.
Il abandonne alors l’école pour se consacrer sa vie à la musique, aux côtés de sa très chère compagne « Fender Stratocaster série 1961 » jusqu’à ce que la Mort les a séparé !

Rory_Gallagher_-_Irish_Tour_-_Front(Malgré son usure, due aux centaines de concerts durant plus de 30 ans, Rory Gallagher est resté fidèle à sa guitare)

Après avoir été membre de quelques groupes locaux, la carrière professionnelle de Rory Gallagher débute officiellement avec la création de Taste, un trio Irlandais qui rivalisait avec les plus grands groupes de l’époque tels que Cream, et où la virtuosité de Rory s’est propulsée.
Cette aventure n’a duré que 4 ans, et c’est ainsi que la carrière solo de Gallagher s’est lancée. Une carrière qui a duré un quart de siècle et qui compte des milliers de concerts, avec une fréquence de plus de 250 performances par an. Accompagné de son fidèle bassiste Gerry McAvoy (la fidélité était indéniablement un des principes de Rory) qui lui fournissait les lignes de basses idéales pour ces solos de guitares puissants mais finement joué, car Rory Gallagher n’a jamais cherché l’artificiel dans son jeu, son style pur reflétait sa passion incommensurable, ses états d’âmes et son amour unique pour ce qu’il faisait. Avec un seul but, faire danser le public.
Rory, était toujours impressionnant avec son style agressif et viril tout en restant fin et sensuel.  Il est resté toujours proche de ses fans, fuyant l’éclat de la célébrité, refusant d’adhérer à l’engrenage de l’industrie musicale.

C’était un puriste qui a décliné l’offre de rejoindre The Rolling Stones, et n’a jamais sorti de single ni de clip. Pour comprendre cette légende underground, il faudrait juste regarder une vidéo de ses performances intenses où il entre en symbiose avec son public.

Chantant sa peine en Blues, sa révolte en Rock et allant même jusqu’à s’aventurer dans la musiques indiennes en jouant du Sitar, ce style versatile épatait ses contemporains. il maîtrisait aussi bien le jeu en acoustique qu’en électrique et ce, avec diverses techniques.
Sa générosité, son énergie sans limites sur scène et son dévouement à la musique le rendaient inimitable.

Rory Gallagher demeure une référence majeure dans le monde de la musique. En effet, il est souvent réputé être l’inspiration de plusieurs musiciens notoires, à savoir : Eric Clapton, Bob Dylan, Brian May, Johnny Marr, Gary Moore, Slash et Joe Bonamassa.
Certes il n’a pas produit des hits, et est souvent sous-estimé par la presse (classé 57ème au classement de meilleurs guitaristes de Rolling Stone magazine), mais il est, incontestablement, une légende de la musique qui a ses fans fidèles à lui, surtout en Europe. Un musicien brillant et original qui a marqué la musique pour nous quitter en 1995, à 47 ans seulement, célibataire et n’ayant pas d’enfants, car durant plus de 30 ans, il a épousé sa guitare pour donner naissance à des chefs d’oeuvres que vous pouvez savourer sur cette playlist.

Je vous recommande aussi ces albums studios Deuce et Calling Card, et surtout de savourer ces lives, car Rory était une vraie bête de scène, il avait pour surnom le loup-garou Irlandais.