Archives pour l'étiquette Concert

10 Artistes à ne pas rater au Visa For Music 2016

Visa For Music, le 1er salon des musiques d’Afrique et du Moyen-Orient, revient pour sa troisième édition avec une programmation de Showcases riche et variée et il n’en a pas l’étrenne ! Des concerts qui sont l’occasion pour voir ses artistes préférés se produire en Live et aussi faire de jolies découvertes musicales.

VinyleMAG, comme lors de chaque édition, vous fait sa liste de prédilections.
Bien que le choix s’avère difficile avec la participation de plus de 50 groupes -soigneusement choisis par les organisateurs selon un processus bien étudié- voici notre (LA) sélection incontournable : 

1 – Jadal : Mercredi à 22H30 au Théâtre Mohammed V

Un des groupes les plus attendus de cette édition, surtout après leur passage mémorable au Boulevard de 2015. Jadal est désormais une référence régionale de la Pop-Rock.
Pour découvrir leur dernier album et savourer leur meilleurs tubes, rendez-vous mercredi 16 Novembre !

2 – Labess : Samedi à minuit au Théâtre Mohammed V

Avec sa voix grave, ses poésies percutantes, le mariage réussi de la Rumba et Chaâbi algérien, le groupe de Nedjim Bouizzoul est un des plus connus de la scène contemporaine maghrébine. Une discographie qui vaut le détour et surtout un concert à ne pas rater !

3 – Betweenatna : Jeudi 23h30 à la salle La Renaissance :

Vous n’allez quand même pas rater le passage du meilleur groupe au monde à Rabat ! Une ambiance folle, du Punk sur un fond décalé. « l7ay7a ghatnoud »

4 – The Dizzy Brains : Vendredi 23h30 à la salle La Renaissance :

Un groupe Punk malgache qui crie leur rage à la Iggy Pop et qui visiteront le Maroc pour la première fois, ceci ne suscite-t-il pas votre curiosité ? Cette vidéo vous donnera envie d’acheter votre ticket de concert, alors!

5 – 47SOUL : Jeudi à 22h00 au théâtre Mohammed V

Le collectif palestien a inventé ce qu’on peut appeler la Debka électronique avec un son solide très kitsch. Ils vous feront danser.
Un groupe à découvrir !

6 -Othman El Kheloufi : Jeudi à 17h30 à La salle La Renaissance.

Amateurs de Jazz et de musique marocaines, le concert de l’excellent saxophoniste Othman El Kheloufi est à ne pas rater sous aucun prétexte ! Du Jazz Beldi qui mérite d’être plus connu sur la scène musicale locale.

7 – Nabalüm : Samedi à 20h30 à la salle La Renaissance.

Avec une voix envoûtante et sa soul africaine chaleureuse, Nabalüm vous invite à un voyage au coeur de l’Afrique. Elle est connue aussi par sa présence scénique imposante. Tous les ingrédients seront alors présents pour un concert mémorable.

8 – Temenik Electric : Vendredi à 23 h au théâtre Mohammed V

Du Rock avec ses riffs puissants et du Rai avec ses sonorités maghrébines, le style de Temenik Electric rappelle un peu celui de Rachid Taha mais avec une touche spéciale, plus moderne et électrique.

9 – Bongeziwe Mabandla : Vendredi 18 au café La Renaissance

Bongeziwe est un chateur sud-africain avec une voix au timbre particulier, un folk africain frais, une soul africaine sublime et surtout des chansons touchant de près les peuples africains, de Tanger à Cape Town.

10 –  Doueh Cheveu : vendredi 22h30 à la salle La Renaissance.

Ce virtuose de la guitare originaire du sud du Maroc vous enchantera avec un son atypique, une maîtrise unique. En l’absence d’un live sur youtube, venez le vivre vous même !

Jazzablanca : Beth Hart et Al Di Meola en concert à Casablanca

Casablanca accueillera, durant les prochains mois, deux des plus grands noms du Jazz et Blues, au plus grand plaisir des mélomanes.

La salle Megarama de Casablanca verra le retour du très célèbre guitariste américain Al Di Meola, pour un concert très attendu depuis sa mémorable prestation au festival Mawazine 2009. L’originaire du New Jersey se produira le mercredi, 19 octobre, à partir de 20h, pour 2 concerts.

Alors que le 15 décembre prochain, Beth Hart promet au public marocain un concert grandiose après une longue année d’attente, suite à l’annonce de son concert qui a été prévu l’année dernière. la Diva du Blues enchantera le public des series du Jazzablanca avec sa voix magnifique et son Blues enivrant.

Le prix des ticket des concert d’Al Di Meola sont à partir de 300 DH, alors que pour ceux de Beth Hart, ils seront à partir de 350 DH.

Un petit avant goût avant ces 2 concerts très attendus :



 

AC/DC numéro 1 des ventes de tickets en 2015

Les vétérans du Hard Rock, AC/DC, ont vendu plus de tickets de concerts que tout autre artiste au monde durant l’année écoulée, tous genres confondus; c’est ce qu’a révélé le site Pollstar.

Pour son « Rock or Bust Tour« ,  le groupe a vendu 2.31 millions de tickets, soit 40 milles de plus que Taylor Swift qui domine le classement des profits avec un record de 250.4 millions de dollars -alors qu’AC/DC a empoché 180 millions, le plaçant à la deuxième place de ce classement-.

D’autres groupes du rock figurent dans les premiers rangs de ce classement; notamment U2, à la 4ème place -juste derrière One Direction– avec une somme de 152.2 millions de dollars, Foo Fighters qui le suit avec $125.1 M ou les Rolling Stones qui se sont placés à la dixième place en gagnant $109.7 M de la vente de leurs tickets durant 2015.

A rappeler qu’AC/DC continue sa tournée aux Etats-Unis de Février à Avril, où il pourrait réaliser des records d’affluence, bien que le groupe est passé par des moments pénibles avant la sortie de son album et il a dû remplacer Malcom Young et Phill Rudd. Mais le groupe réalise toujours des prestations électriques sublimes, presque 40 ans après le début de sa carrière.

N3rdistan In Meknes: A Concert To Be Remembered

It all started when a friend of mine sent me a picture of the concert’s poster. I was already bummed for not being able to go to L’Boulevard, specially that I really wanted to see the likes of JadaL and Betweenatna. As soon as I saw who’s coming to play, I had a rush of excitement just like a kid in a candy store. Not surprisingly, people came from all over Meknes to be there. The French Institution’s Theater barely held the number of fans who came to see the band. And let me tell you, they had a reason for flooding it. The concert was pure awesome. Even people who didn’t know who they were listening to  finished the concert screaming: N3RDISTAN, N3RDISTAN, N3RDISTAN…

The band started with a Nizar Qabbani inspired track, it was almost like Walead was reciting poetry in the most artistic manner you could possibly imagine, when everyone thought that was it, the beat started and the crowd went wild when a more rap-y version of the poem  emerged from the band’s amplifiers.
The next two tracks were also from what I’d call ‘The Gods of Arabic Poetry’, Ahmed Matar and Gibran Khalil Gibran. When I asked the band about the reason why they chose to take their lyrics from such great poets, they responded by: These poets are the same ones who gave our forefathers the strength to  change their communities. These pieces of poetry are still relevant today, for example, Irhalo by Ahmed Matar or  Hawaamish ‘Ala Daftar An-Naksa by Nizar Qabbani are basically the unofficial anthems of the Arab Spring. It really comes natural to us to take inspiration from them.

Taken by: Mohammed Mehyaoui

Next thing on their playlist for us was The Whistling Voice of A Nightingale by Al-Asma’i. The witty lyrics and the combination of Walead and Houda, AKA T Queen, rapping their way through one of the most twisted pieces of Arabic poetry ever written, accompanied by a sick drummer is way beyond anything I’ve seen in awhile. It kinda reminded me of their weird name, N3rdistan.  When I asked Walead where did the name really come from, he took it very humorously and stated: Well, i was walking one day, at about 6:45 (Sebâa L’lareb was his actual description) and I saw an N and an S, somehow along the way, that turned into N3rdistan, and here we are today, playing in Meknes.

After a couple more tracks, the band hit us with what Walead calls ‘Eletro 9bi7‘.  It was an over-compressed mixture of Drum&Bass and Rock, plus some sampled voice covers called Occupy. When questioned about how they categorize themselves in terms of genre, the band haven’t really much to say: We call it N3edistan Haha. We don’t really follow certain parameters or a certain genre. If we liked a beat or a combination of strings, we’ll go along with it. I, myself, had some past experience with Rap, Metal and Electro, other members like African Music, Reggae, Drum&Bass and so on. We really just try to merge everything together and come up with something that we like.

Taken by: Mohammed Mehyaoui

After that ‘Eletro L9bi7‘, things settled down a bit with a clearly political track that was, and I quote: A message to every political institution out there. The track Mirage Policy (Siyassat Sarab) is a full-on rage attack on every political figure I could think of. Talking to the band, they said jokingly : Well, the only place that isn’t really concerned about this track is N3rdistan itself Hahah. but seriously, it’s a message to every political institution out there, in and outside of Morocco. We do not support any political figure or entity, as by definition, they stand by everything we fight against.

Taken by: Mohammed Mehyaoui

At The end of the concert, the crowd went all crazy and begged for a another track. ‘Encore, encore, encore…’ everyone screamed. the band complied and they sang The Whistling Voice of A Nightingale again. The track didn’t loose its charm one bit.
When Walead was introducing the band members, the multi instrumentalist  took the mic and told us that it’s Walead’s birthday. To his surprise, no one got out of the theater till they sang happy birthday, his reaction was PRICELESS to say the least.

I did catch up with the band after the show, like I’ve mentioned before, and they happily answered everything I had to ask. Besides from the answers above, we had this mini conversation.

OM: How was the concert? did you like the crowd?
N3rdistan: It was one of the most energetic gigs we had in awhile, the crowd was insane and responsive and that’s the way we like it.

OM: Are you planning on coming back anytime soon?
N3rdistan: We hope so, we liked the crowd and the whole thing was just a bless.

OM: let’s talk about you guys for a bit, when did the band, in it’s current form, start?
N3rdistan: In 2014, we just got together and started making music. (Houda’s speaking now) I just saw a lighted room with good music coming out of it and came in Haha.  I got in after the idea was already formed by Walead and here we are.

OM: Speaking of making music, what’s the typical studio day for N3rdistan?
N3rdistan: We just hang out there, brainstorming till something comes up.

OM: Do you guys have any albums or tracks coming out soon?
N3rdistan: Yeah, We have a 4 tracks  EP coming out in October, and an album coming out in 2016.

Taken by: Mohammed Mehyaoui

Undoubtedly, The concert was one of the best I’ve been to and the band is just amazing and down to earth. Hopefully we’ll see them soon at Visa For Music.

Beth Hart en concert à Casablanca

Une très bonne nouvelle pour les amoureux du Blues et Jazz, la célèbre chanteuse américaine Beth Hart se produira, le 10 Décembre prochain, au Megarama à Casablanca.

La page officielle de la chanteuse a annoncé que Beth Hart était très ravie d’enfin rencontrer ses fans marocains. Ce concert sera organisé sous le cadre des Jazzablanca Series.  Les fans de la chanteuse pourront acheter leurs tickets pour le concert dès le 25 Septembre.

L’année dernière, Beth Hart avait fait danser le public français sous ses rythmes endiablés pendant sa tournée en France, et ici à VinyleMag, nous sommes certains que son concert à Casablanca sera tout aussi fantastique.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook officielle de l’artiste.

Placebo : un concert dont on se rappellera.

Placebo, un des groupes du Rock Alternatif qui ont marqué les années 90, s’est produit hier sur la scène OLM Souissi. Un concert dont on se rappellera sûrement durant plusieurs années.

Le groupe londonien a offert au public de Mawazine un concert énergétique et chaleureux. Pour leur premier concert au Maroc, Placebo a charmé les dizaines de milliers de festivaliers qui l’attendaient depuis longtemps sur la scène de l’OLM Souissi. Il a même tenu sa promesse d’offrir une euphorie collective qui a duré pour plus d’une heure et demi.

Le concert de Placebo sera aussi remémorer par l’action du guitariste/bassiste du groupe Stefen Osdal, fervent défenseur de droits de la communauté LGBT, qui a inscrit le numéro 489 barré sur son torse et aussi sur le dos de sa guitare basse. Ce numéro qui fait référence  à l’article du code pénale criminalisant l’homosexualité au Maroc.

Quant à la musique, Placebo a confirmé que sa longévité et son succès au près d’un public intergénérationnel est le fruit d’une énergie intarissable et son pouvoir éminent de séduction. Chantant leur plus grands succès tels que Every You Every MeMedsRunning Up That HillSpecial K, ou  Special Needs. Avec son style incisif et une esthétique romantico-punk unique, le groupe emmené par son chanteur charismatique Brian Molko est entré en symbiose avec le public, moins nombreux que les concerts précédents mais plus euphorique. Un public qui n’a pas cessé d’applaudir la performance du groupe, et de chanter en choeur ces chansons.

A la fin du concert, Brian a remercié  chaleureusement le public présent. Le groupe se rappellera de cette énergie positive d’un public unique qui ne le connaissait pas avant, et qui l’a aussi éblouit.

En somme, le concert de Placebo serait un des moments forts de la 14ème édition du Festival Mawazine, et que vous pouvez revivre à travers ces photos.

                             [Not a valid template]