Archives pour l'étiquette Covers

6 reprises totalement inattendues

Après notre sélection des reprises orientales, je vous propose ce soir une autre liste de reprises. Vous allez découvrir, chers Vinyliens, des chansons que vous connaissiez interprétées d’une autre façon, reprise par des artistes connus mais qui ont une vision musicale différente de celle de l’interprète original. Car une chanson peut être vue de différentes perspectives, et cet article vous encouragera à savourer la musique de différentes manières.
Au final, ce qui importe le plus, est la vague de sentiments et de plaisir qu’une chanson peut nous procurer.

Sans trop tarder, voici 6 reprises totalement inattendues qui vont vous surprendre.

Patti Smith – Smells Like a Teen Spirit 

Patti Smith a cette capacité de s’approprier une chanson, et de l’interpréter d’une façon très personnelle tout en respectant l’artiste original. L’ultime preuve de ce talent exceptionnel est son album Twelve comportant 12 reprises, et que je vous recommande. Mais la reprise totalemment surprenante est certainement sa reprise du tube de Nirvana Smells like a teen Spirit. Patti Smith se permet de diminuer le tempo d’une façon draconienne, de supprimer le solo et les cris, et de se contenter d’un arrangement acoustique. Mais le résultat est vraiment exceptionnel, sa voix majestueuse vous emporte et vous fait redécouvrir la chanson et surtout les paroles.
Du Patti Smith tout simplement.

Bruce Springsteen – Stayin Alive.

Si vous vous demandez pourquoi appelle-t-on Bruce Springsteen « The Boss », cette reprise serait probablement une des réponses. The Boss a repeint un titre Disco en reproduisant une sublime version Jazz/Rock. La voix des frères Gibb qui vous faisaient danser laissent place à un arrangement méticuleux avec un intro acoustique, puis un solo de saxophone, un solo de guitare de Tom Morello et un retour au calme vers la fin, une reprise like a Boss. Bruce Springsteen a interprété plusieurs reprises lors de sa dernière tournée, et j’espère que celle là vous encouragera à écouter les autres.

The Raconteurs – Bang Bang 

Jack White et sa troupe nous ramènent aux années 60 avec leur reprise explosive de Bang Bang. Le son de guitares saturé et le chant agressif de Jack White métamorphosent la chanson, et on a plus qu’un petit brin de ce qu’était les versions de Cher ou Nancy Sinatra. Une version totalement différente mais qui ne manque pas de beauté.

Joe Strummer & Johnny Cash – Redemption Song

Joe Strummer et Johnny Cash qui reprennent une chanson de Bob Marley, ou quand 2 légendes reprennent une chanson d’une autre légende. Une rencontre de 3 mondes complètement différents montrant l’universalité de la musique et sa capacité de rapprocher les gens de différentes cultures. Le Country américain et le Punk britannique redonne une nouvelle image au Reggae Jamaiquais.
Le résultat est à la hauteur.

Marilyn Manson – Sweet dreams

Marilyn Manson est le genre d’artiste qui ne laisse guère indifférent, vous pouvez le haire, comme vous pouvez l’adorer, il peut vous faire peur, ou juste vous déranger. Et il peut aussi transformer radicalement un tube new wave dansant pour donner naissance à une chanson rock puissante et lugubre. Un talent imminent !

Frank Zappa –  Stairway to heaven

Frank Zappa était un génie de la musique et un maître de satire, et cette reprise de Stairway to heaven est l’exemple parfait de l’esprit de cet artiste hors paire. On ne peut pas oser jouer ce chef d’oeuvre si on a pas la folie et le talent de composition de Zappa. A la première écoute, on dirait que ça serait juste une connerie, en plus, le leader du groupe choisit ce moment pour prendre une pause et fumer une clope, laissant les autres membres s’amuser. Et puis on se dit que c’est pas si mal que ça, on commence à l’apprécier petit à petit, le solo s’approche, Frank se lève, on s’attend à ce que son talent de guitariste surgisse, et puis …. vous allez comprendre pourquoi cette reprise est si exceptionnelle, et pourquoi j’avais dit que Frank Zappa était un génie.

Playlist : Oriental covers

La musique occidentale s’est beaucoup imprégnée des sonorités orientales pour enrichir ses mélodies. Dans un autre sens, beaucoup d’artistes du moyen-Orient s’inspirent de la musique occidentale, et des fois ce mélange peut donner naissance à des bijoux sonores.

Sur cette playlist, je vous propose une sélection de reprises orientales de titres très connus. Des adaptations où le luth accompagne la guitare et où les tambours remplacent la batterie. Vous trouverez des tubes de Rock, Blues, Punk et Pop chantés en arabe ou anglais avec une touche purement orientale, par des artistes originaires de l’Iran au Maghreb.

Rachid Taha – Rock The Casbah

Par son esprit, sa façon de chanter et son aptitude sur la scène, Rachid Taha est plus proche du Punk Rock qu’autre chose. Il se définit lui même comme étant un rockeur. Sur son album Tékitoi, le chanteur algérien rend hommage à ces idoles, The Clash, avec une reprise majestueuse du classique Rock The Casbah, en arabe et avec des instruments orientaux. Sur cette vidéo, Rachid Taha est accompagné par Mick Jones, le guitariste des Clash qui a énormément apprécié cette version unique. Joe Strummer serait du même avis s’il était vivant.

Orchestre National de Barbès – Sympathy for the devil

Un des précurseurs de la fusion maghrébine, l’orchestre national de Barbès nous offre une version envoûtante de Sympathy for The Devil des Rolling Stones. Peu d’artistes ont eu le privilège d’avoir le droit de reprendre une chanson des Stones, l’ONB a pu l’acquérir et produire une version Rai-Rock énergétique et exotique.

Hayajan – Comfortably Numb

le groupe Hayajan et son leader Alaa Wardi (oui, le lien avec Pink floyd est assez naturel) nous offre une version hallucinante du chef d’oeuvre Comfortably numb. Avec la voix enivrante de Alaa et la maîtrise musicale des membres du groupe, cette version nous transporte au monde psychédélique des Pink Floyd sur des vagues de poésie arabe.

Shefita and Sebbaba – Karma Police

Une reprise originale du morceau de Radiohead, interprétée par le duo israélien Shefita and Sebbaba qui ont complètement métamorphosé la chanson. Le résultat est plutôt impressionnant et charmant.

Farhad Besharati – Hotel California

L’artiste iranien Farhad Besharati a donné un autre aspect au titre des Eagles en le jouant sur le Kanun, un instrument purement oriental qui a ajouté de la magie à un morceau qu’on croyait parfait. 

Natacha Atlas – I put a spell on you

Avec ses reprises, Natacha Atlas a réussi à rapprocher l’occident de l’orient par le biais de la musique. Sa version du classique du Rythm & Blues « I put a spell on you » est l’exemple du savoir faire de cette artiste d’origine anglo-égyptienne. On a droit à une belle chanson du Percusion & Blues.

Mahmut Abi & Sevda – Yesterday

Après le Maghreb, l’Iran et l’Arabie, on découvre une reprise qui nous vient de la Turquie du célèbre morceau des Beatles Yesterday.

Ahmed Alshaiba – Smooth Criminal

Vous connaissez sans doute la reprise Rock d‘Alien and farm de Smooth Criminal, aujourd’hui vous découvrirez la version arabe du classique de Michael Jackson. Le luth et la percussion orientale insuffle un goût différent à la chanson qu’on savoure d’une autre façon.

MC Rai – Everybody Hurts

J’ai beaucoup écouté ce morceau de R.E.M. et je n’avais jamais pensé qu’on pourrait le reprendre de cette façon, une surprise agréable, à l’image de toutes les reprises de cette playlist.

Robert Plant and the Sensational Space Shifters – Black Dog

Robert Plant reprend son propre morceau d’une façon totalement différente. Au début j’ai pensé à mettre la version orientale de Kashmir, mais cette version de Black Dog est plus surprenante avec un rythme purement marocain.

Quand la musique chante Dylan.

Quand on parle de Bob Dylan, on parle du poète, du compositeur, du chanteur, du militant, de l’artiste et surtout de l’Homme. On parle d’une icône de la musique qui a inspiré des milliers d’artistes à travers le monde, et il est souvent cité comme influence majeure par ces derniers.

Tellement de musiciens ont repris ses langoureuses litanies, qu’il est presque devenu primordial pour chaque chanteur de Rock qui se respecte de reprendre l’une des nombreuses œuvres de Dylan. En préparant une playlist des reprises des chansons du Zim, on pourrait se perdre dans des milliers de versions revisitées par divers artistes. Les icônes de la musique ont chanté du Dylan, des musiciens moins connus l’ont fait aussi. Depuis un demi siècle, Robert Zimmerman enchante le monde, et la musique le chante.

Sur cette playlist, vous ne trouverez pas la version de Hendrix de All along the watchtower, ni Knocking in heaven’s door de Guns & Roses, mais vous trouverez 18 morceaux qui vous transporteront au beau monde de Dylan, à travers 18 artistes qui l’adorent au point de le chanter. Vous trouverez des légendes comme Clapton, Bowie et Young, et d’autres artistes plus jeunes qui partagent avec vous l’amour de l’art de Bob Dylan.

Bonne écoute !