Archives pour l'étiquette Jazz

Jazzablanca : Beth Hart et Al Di Meola en concert à Casablanca

Casablanca accueillera, durant les prochains mois, deux des plus grands noms du Jazz et Blues, au plus grand plaisir des mélomanes.

La salle Megarama de Casablanca verra le retour du très célèbre guitariste américain Al Di Meola, pour un concert très attendu depuis sa mémorable prestation au festival Mawazine 2009. L’originaire du New Jersey se produira le mercredi, 19 octobre, à partir de 20h, pour 2 concerts.

Alors que le 15 décembre prochain, Beth Hart promet au public marocain un concert grandiose après une longue année d’attente, suite à l’annonce de son concert qui a été prévu l’année dernière. la Diva du Blues enchantera le public des series du Jazzablanca avec sa voix magnifique et son Blues enivrant.

Le prix des ticket des concert d’Al Di Meola sont à partir de 300 DH, alors que pour ceux de Beth Hart, ils seront à partir de 350 DH.

Un petit avant goût avant ces 2 concerts très attendus :



 

Une programmation exceptionnelle sur la scène Bouregrag de Mawazine

Pour la 15ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde, l’Association Maroc Cultures propose une programmation exceptionnelle sur la scène Bouregrag, avec des têtes d’affiches de grand calibre.

Un menu à la fois éclectique et grandiose avec la participation d’un des meilleurs bassistes du monde Marcus Miller, la formation multiculturelle L’Orchestre National de Barbès,  le pianiste cubain Omar Sosa, le virtuose de la guitare nigérien Bombino, le duo éclectique espagnol Fuel Fandango, le roi du Blufunk Keziah Jones et le batteur percussionniste maroco-sénégalais Mokhtar Samba pour finir en beauté.

Le samedi 21 mai, l’émérite bassiste américain Marcus Miller se produira pour la première fois à Rabat, après un passage très mémorable au festival d’Essaouira. Marcus un musicien multi instrumentiste hors-pair et un compositeur-producteur au summum de son art. Avec plusieurs collaborations avec des légendes de la musique à l’instar de Herbie Hancock, Eric Clapton, Georges Benson, et Miles Davis. Son concert sera très attendu par les Jazzmans et les amateurs de l’instrument à 4 cordes en général.

Le lendemain, dimanche 22 mai, le mythique L’Orchestre National de Barbès enflâmera la scène avec son brassage musical impressionnant entre sons maghrébins et musiques du monde : Reggae, Rock, Blues. Cet orchestre composé d’artistes de 11 pas différents donne un spectacle énergétique et irrésistiblement festif  de battements de bendirs et riffs de guitares.

le concert du  lundi 23 mai, sera en hommage au grand  maâlem gnaoua Feu Mahmoud Guinea, ce concert sera orchestré par le très célèbre pianiste cubain Omar Sosa qui orchestrera une création inédite avec la participation de plusieurs autres musiciens. Cette création originale intitulée Omar Sosa & Friends – Tribute to Mahmoud Guinea, verra la participation de Omar Sosa (piano), Aly Keita (balafon), Mehdi Nassouli (guembri, ghayta et chant), Foulane Bouhssine (ribab, violon et chant), Childo Tomas (basse, guitare et mbira) et Sega Seck (batterie), ainsi que la participation exceptionnelle de l’artiste musicien Majid Bekkas. Tous des artistes qui ont déjà partagé la scène avec cette légende de la musique Gnaoua et qui ont été influencé par l’art majestueux de cet artiste.

Le mardi 24 mai, la scène africaine de Bouregrag recevra celui qu’on appelle le Jimi Hendrix de l’Afrique, l’artiste Touareg Omar Moctar, dit Bombino, prendra les festivaliers dans un voyage onirique au coeur du Grand Sahara, là où il a apprit à jouer ces premiers accords sur guitare avant d’être contraint à l’exil. Après un parcours plein d’obstacles, la carrière de Bombino a connu une ascension fulgurante après la sortie de ces 2 albums Agadez et Nomad, qui lui valent une première place au Billboard World Music avec Nomad, et qui lui permètent d’exprimer son génie sur les scènes du monde entier où la notoriété musicale de cet artiste gagne du terrain. Le concert sera aussi une occasion pour le public marocain de découvrir en Live son dernier album Azel qui sortira en Avril.

La scène de Bouregrag est toujours connue par son éclectisme et ses métissages, un aspect fort présent lors de la prochaine édition qui accueillera le duo espagnol Fuel Fandango. Cette formation espagnole est née aux débuts de l’année 2009 de l’union entre le producteur Alejandro Acosta et la chanteuse Cristina Manjón Nita. Fuel Fandango offre un mélange rafraichissant d’éléments modernes et de touches vintage : pop, funky beats, électro, rock, techno, avec, comme touche exotique, des saveurs flamencos. Un concert qui fera le bonheur des amateurs de danses et des sonorités latinos. 

Le lendemain Jeudi 26 mai, le Festival Mawazine rendra hommage au légendaire Fela Kuti, avec le grand Keziah Jones accompagné de The Afrobeat Experience. Le créateur du du style blufunk animera la soirée avec des sons afrobeat intenses, et son mélange novateur de musiques traditionnelles d’Afrique de l’Ouest et le Funk groovy. Une ambiance dansante et cosmopolite attend les festivaliers qui seront nombreux à assister au concert.

Rabat sera une station importante de la tournée d’adieu du valeureux guitariste Ernest Ranglin, qui se produira le  vendredi 27 mai sur la scène BouregragAprès une impressionnante carrière de 60 ans, vétéran innovateur Ranglin égayera les sens du public Rbati avec son Jazz affûte et raffiné, et il sera accompagné par une sélection d’artistes de musique contemporaine et Jazz à l’image du grand batteur nigérien Tony Allen, le jazzman et saxophoniste anglais Courtney Pine, le contrebassiste américano-suédois Ira Coleman, le formidable pianiste jazz britannique Alex Wilson ainsi que le chanteur-auteur compositeur sénégalais Cheikh Lô.

Le concert de clôture du samedi 28 mai, s’offrira les sonorités maroco-sénégalaise de batteur percussionniste Mokhtar Samba. Figure incontournable de la scène musicale métissée, le batteur qui accompagné des figures légendaires du monde entier, de Manu Dibango à Carlos Santana, en passant par Joe Zawinul, Youssou N’Dour et Eddy Louis. Il nous offrira un concert riche avec une musique mondiale, sans frontières, incarnant l’aspect universel du Festival qui se positionne comme un des meilleurs du monde.

Programme complet de la scène Bouregreg : 

Rokia Traoré se produira sur la scène Bouregreg le vendredi 20 mai 2016.

Marcus Miller se produira sur la scène Bouregreg le samedi 21 mai 2016.

Orchestre National de Barbès se produira sur la scène Bouregreg le dimanche 22 mai 2016.

Omar Sosa & Friends – Hommage à Mahmoud Guinea se produira sur la scène Bouregreg le lundi 23 mai 2016.

Bombino se produira sur la scène Bouregreg le mardi 24 mai 2016.

Fuel Fandango se produira sur la scène Bouregreg le mercredi 25 mai 2016.

The Afrobeat Experience, avec Keziah Jones – Hommage à Fela Kuti se produira sur la scène Bouregreg le jeudi 26 mai 2016.

Ernest Ranglin & Friends se produira sur la scène Bouregreg le vendredi 27 mai 2016.

Mokhtar Samba se produira sur la scène Bouregreg le samedi 28 mai 2016.

Beth Hart en concert à Casablanca

Une très bonne nouvelle pour les amoureux du Blues et Jazz, la célèbre chanteuse américaine Beth Hart se produira, le 10 Décembre prochain, au Megarama à Casablanca.

La page officielle de la chanteuse a annoncé que Beth Hart était très ravie d’enfin rencontrer ses fans marocains. Ce concert sera organisé sous le cadre des Jazzablanca Series.  Les fans de la chanteuse pourront acheter leurs tickets pour le concert dès le 25 Septembre.

L’année dernière, Beth Hart avait fait danser le public français sous ses rythmes endiablés pendant sa tournée en France, et ici à VinyleMag, nous sommes certains que son concert à Casablanca sera tout aussi fantastique.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page Facebook officielle de l’artiste.

Playlist : Jazz Guitar

Le 30 Avril de chaque année, le monde célèbre le Jazz, pour la beauté de ces mélodies, le génie de ces créateurs, mais surtout pour son histoire et son rôle depuis son apparition à la fin du 19ème siècle aux Etats-Unis. Car le Jazz était un moyen d’expression des noirs américains. Au fur des années il est devenu un canal de métissage culturelle, des noirs et blancs américains, puis en Europe et en Afrique.

Le Jazz est une musique qui laisse exprimer tous les instruments, il n’y a pas d’instrument vedette, elle donne ainsi un champ d’expression à tout virtuose qu’il soit en trompette, saxophone, piano, batterie, basse, ou guitare.

Pour fêter cette journée, je vous propose une playlist des meilleurs guitaristes du Jazz, mais vous pourrez tout de même savourer tous les autres instruments qui les accompagnent. 14 chansons qui parcourent l’histoire de ce genre musical qui a marqué le 20ème siècle et qui a toujours ces fans dans le monde entier.

Bonne journée internationale du Jazz !

Jazzablanca 2015 : L’édition anniversaire

Jazzablanca célèbre tous les ans le Jazz, permet rencontres, partage et découverte, enfante métissages et déclinaisons musicales. Jeunes talents et grandes légendes investissent les scène de l’hippodrome Casa-Anfa, le Jazz club, et BMCI.

Dans sa 10ème édition, le festival accueille Charlie Winstion et Anouar Brahem entre autres.
Nostalgique, le comité organisateur caresse les souvenirs de la 4ème édition et réinvite l’inventeur du Blufunk, Keziah Jones pour clôturer en beauté.
Les artistes se produiront à partir de ce soir dans les trois scènes.

L’affiche surprenante arbore le programme de l’hippodrome Casa-Anfa qui réunira :
Raul MIDON : 18 Avril2015
Charlie WINSTON : 19 Avril2015
Anouar BRAHEM : 20 Avril2015
Candy DUFLER : 21 Avril2015
Tony ALLEN : 22 Avril2015
Keziah JONES : 23 Avril2015

En connivence avec ce programme, les concerts de première et dernière partie animés par des Jazz Band Live ainsi que des Jam Sessions auront lieu au Jazzclub.



Dans le souci de diversifier, mais toujours dans la même ambiance cosmopolite, Jazzablanca sera marqué par les prestations journalières (de 17h à 18h30) de six groupes marocains qui conjugueront Jazz, blues, funk et pop progressive sur la scène BMCI installée à la place des nations.



L’Hôtel Sofitel Tour Blanche de Casablanca , revêtira également les couleurs Jazz en accueillant la chanteuse Noa LUR et proposera des passages variés de quelques Jazz Band de 18h30 à 21h30.

 

Décidément, l’édition anniversaire promet de se faire date dans l’histoire du Jazzablanca. Soyez au rendez-vous ! 

 

Dhafer Youssef: A Musical Genius

Perfect music was always something that attracted me, inspired me to learn music, and motivated me to play an instrument. Perfect music gives a better taste to life; It revives and shakes one’s feelings, relieves him of his burdens. Perfect music, the true elixir of life.

November 19th, 1967. Dhafer Youssef was born. He grew up as a simple kid and studied at a Qur’anic school. He comes from a long line of « Muezzins », so for him mastering vocal performances was a heritage and a must. Although he used his voice mainly to recite Qur’anic verses, that didn’t stop him from listening to Jazz now and then, in which he grew an interest.
Moved by his beautiful voice, the local Muezzin asked him to record the call to prayer on tape. Even though he used a cheap plastic microphone, his voice resonated so strong as it flowed from the top of the minaret. That’s one of the experiences he could never forget despite all the albums and live concerts he made later.

Youssef would later leave Tunisia in 1990 for Vienna, where he wanted to start a carreer and shine as a Jazz musician. He jammed in bars and clubs, meeting other musicians and expanding his musical knowledge pool and finding more influences.
His first album « Malak » came out in May 1998; A collaboration with a bunch of musicians. Himself on vocals and oud, Paolo Fresu an Italian trumpeter, and Nguyên Lê on the guitar, etc… The album had a wide acceptance among critics.

« Achingly beautiful vocal » ~ The Guardian

Indian and Norse music are his main influences, from which he drew the wilderness and mystique that you can hear on his musical creations. A purely spiritual artist, his music connects to the soul and rejoices the heart.

There is much more to say about Dhafer Youssef and his Quartet, but even if I tried to I wouldn’t have enough words, so I will just leave you with this beautiful song, a perfect illustration of perfect music, the kind of music that Youssef was born to make.