Archives pour l'étiquette Oriental

Les chroniques du weekend : Quand l’été vous laisse tomber (le connard !)

Bonjour, bonsoir ! Cela fait bien longtemps que je n’ai pas publié de chronique du weekend et je m’en excuse, j’étais occupée à … lire des bouquins et regarder des séries. Merde, c’est l’été et je ne suis même pas encore partie à la plage. J’ai l’impression d’avoir passé toutes mes vacances à attendre mon prochain voyage en Corée (du Sud, vous n’avez même pas besoin de poser cette question), non que ça n’en vaille pas la peine; bien au contraire, les gens veulent vivre l’American dream, moi je choisis le Korean dream (comme toute obsédée de Kdramas et de Korean rap qui se respecte.)

Mood de la semaine : Il s’avère que l’enfer soit réel. Non non, je ne plaisante pas. J’y ai été. C’est le tram de Casablanca à l’heure de pointe. La chaleur y est infernale et ne parlons même pas de l’odeur, je crois que j’y ai été tellement exposée que mon nez ne marche plus. Il se peut que ça devienne radioactif aussi, rien n’est impossible.

Voilà donc pourquoi, aujourd’hui, j’écris pour me plaindre du manque de plages de sable fin et de Piña Coladas dans ma vie (Piñas Coladas ? Pinãs Colada ? Je ne sais vraiment pas, il va falloir que je google ce truc).

Revenons donc à nos moutons, la playlist que je vous propose ce weekend est offerte à toute personne, qui comme moi, a passé les deux premiers mois de son été enfermée entre quatre murs, climatisés certes (enfin, si vous êtes chanceux, sinon vous vous tapez l’ennui ET la fournaise, et je ne vous plains pas), mais qui n’en restent pas moins ennuyeux à mourir.

Profitez donc de votre temps au bureau (ou chez vous, si vous travaillez depuis la maison) en écoutant cette playlist spéciale « 3ala l9ahwa », un concept qui prend des chansons Pop connues et les mélange avec une petite pincée de rythmes orientaux. Un délice pour les oreilles, vraiment !

Playlist : Oriental covers

La musique occidentale s’est beaucoup imprégnée des sonorités orientales pour enrichir ses mélodies. Dans un autre sens, beaucoup d’artistes du moyen-Orient s’inspirent de la musique occidentale, et des fois ce mélange peut donner naissance à des bijoux sonores.

Sur cette playlist, je vous propose une sélection de reprises orientales de titres très connus. Des adaptations où le luth accompagne la guitare et où les tambours remplacent la batterie. Vous trouverez des tubes de Rock, Blues, Punk et Pop chantés en arabe ou anglais avec une touche purement orientale, par des artistes originaires de l’Iran au Maghreb.

Rachid Taha – Rock The Casbah

Par son esprit, sa façon de chanter et son aptitude sur la scène, Rachid Taha est plus proche du Punk Rock qu’autre chose. Il se définit lui même comme étant un rockeur. Sur son album Tékitoi, le chanteur algérien rend hommage à ces idoles, The Clash, avec une reprise majestueuse du classique Rock The Casbah, en arabe et avec des instruments orientaux. Sur cette vidéo, Rachid Taha est accompagné par Mick Jones, le guitariste des Clash qui a énormément apprécié cette version unique. Joe Strummer serait du même avis s’il était vivant.

Orchestre National de Barbès – Sympathy for the devil

Un des précurseurs de la fusion maghrébine, l’orchestre national de Barbès nous offre une version envoûtante de Sympathy for The Devil des Rolling Stones. Peu d’artistes ont eu le privilège d’avoir le droit de reprendre une chanson des Stones, l’ONB a pu l’acquérir et produire une version Rai-Rock énergétique et exotique.

Hayajan – Comfortably Numb

le groupe Hayajan et son leader Alaa Wardi (oui, le lien avec Pink floyd est assez naturel) nous offre une version hallucinante du chef d’oeuvre Comfortably numb. Avec la voix enivrante de Alaa et la maîtrise musicale des membres du groupe, cette version nous transporte au monde psychédélique des Pink Floyd sur des vagues de poésie arabe.

Shefita and Sebbaba – Karma Police

Une reprise originale du morceau de Radiohead, interprétée par le duo israélien Shefita and Sebbaba qui ont complètement métamorphosé la chanson. Le résultat est plutôt impressionnant et charmant.

Farhad Besharati – Hotel California

L’artiste iranien Farhad Besharati a donné un autre aspect au titre des Eagles en le jouant sur le Kanun, un instrument purement oriental qui a ajouté de la magie à un morceau qu’on croyait parfait. 

Natacha Atlas – I put a spell on you

Avec ses reprises, Natacha Atlas a réussi à rapprocher l’occident de l’orient par le biais de la musique. Sa version du classique du Rythm & Blues « I put a spell on you » est l’exemple du savoir faire de cette artiste d’origine anglo-égyptienne. On a droit à une belle chanson du Percusion & Blues.

Mahmut Abi & Sevda – Yesterday

Après le Maghreb, l’Iran et l’Arabie, on découvre une reprise qui nous vient de la Turquie du célèbre morceau des Beatles Yesterday.

Ahmed Alshaiba – Smooth Criminal

Vous connaissez sans doute la reprise Rock d‘Alien and farm de Smooth Criminal, aujourd’hui vous découvrirez la version arabe du classique de Michael Jackson. Le luth et la percussion orientale insuffle un goût différent à la chanson qu’on savoure d’une autre façon.

MC Rai – Everybody Hurts

J’ai beaucoup écouté ce morceau de R.E.M. et je n’avais jamais pensé qu’on pourrait le reprendre de cette façon, une surprise agréable, à l’image de toutes les reprises de cette playlist.

Robert Plant and the Sensational Space Shifters – Black Dog

Robert Plant reprend son propre morceau d’une façon totalement différente. Au début j’ai pensé à mettre la version orientale de Kashmir, mais cette version de Black Dog est plus surprenante avec un rythme purement marocain.