Archives pour l'étiquette Tom Morello

00’s Riffs

Il y a plus de 15 ans, on accueillait un nouveau millénaire dans une période où le Rock perdait son élan créatif, et se trouvait éclipsé par le Rap et la Pop commerciale qui se diffusaient sur toutes les radios et télévisions, et la musique électronique dépassait le son des guitares. Mais avec du recul, la situation n’était pas aussi catastrophique que les amateurs du Rock à l’époque, la première décennie du troisième millénaire nous a offert des morceaux magnifiques avec des riffs de classe. Le son des guitares électriques et basses retentissaient toujours avec l’avènement  d’une nouvelle génération de guitaristes et le grand retour de quelques groupes légendaires.

Commençant avec du LOURD, le riff de No one Knows des Queens of the Stone Age est désormais un classique, un symbiose entre agressivité nerveuse et technicité harmonique qui accélère le rythme du battement du coeur et te pousse à un headbang naturel. Ce riff puissant est suivit par un mélodique hors pair, John Frusicante au sommet de son art nous livre un son magique qui réveillera des souvenirs à plus d’un d’entres nos chers vinyliens. S’en suit les maîtres des riffs, les frères Young ont le talent de nous sortir les riffs les plus simples que personne ne peut créer, et ceux depuis les années 70, et la première décennie de 2000 n’échappe pas à cette règle avec un Rock’n’Roll Train en vitesse de croisière.

En parlant de simplicité, rien de mieux que le riff le plus célèbre de cette décennie, un son de basse qui sort d’une guitare électrique, un riff que tout guitariste apprend à ces débuts – comme smoke on the water pour le siècle dernier – et qui retentit dans toutes les arènes sportives du monde; un demi siècle plus tard, les gens se rappelleront du riff de Seven Nation Army et du « beaux vieux temps » des années 00’s. S’en suit le son dansant des écossais de Franz Ferdinand, un riff frais de la bande d’Alex Kapranos qui représente la nouvelle vague des musiciens qui ont émergé au début du siècle. On ne peut parler de cette nouvelle génération de Rockeurs sans citer les « chefs du fil », Arctic Monkeys qui nous ont offert au début de leur carrière des Riffs au timbre Punk mais avec un modernisme imminent tel le puissant riff de Brianstorm, et les New-Yorkais The Strokes qui incarnent le renouveau du Rock, et la naissance d’une génération talentueuse et innovatrices à l’image du riff attrayant de Reptilia.

Les 00’s c’est du Blues/Rock aussi, représenté par The Black Keys, le riff de  » I got Mine » est puissant et simple à la fois, moins connu que les plus grands succès du groupe, mais mérite le détour. Le début du siècle a été marqué aussi par le génie de Muse, et la dextérité de Matt Bellamy à la guitare et son riff pimpant sur Knights of Cydonia. Et comme la playlist  n’incluera pas que sur les riffs de guitares électriques, Schism de Tool devait impérativement figurer sur cette playlist avec une association de guitares et basses sublimes qui produit un riff eargasmique. S’en suit le riff de Cochise des AudioslaveTom Morello transporte avec lui les années 90 dans ce riff dynamique. Parler des riffs des années 00’s sans parler de System of A down serait une hérésie, donc il fallait inclure ce riff imposant d’Aerials qui nous fait envoler au cieux.

Et pour finir, un retour au pays avec le groupe qui a semé la Hayha Music partout au Maroc, celui qui a marqué toute une génération du mouvement « Nayda » et qui reste un repère pour tout autre jeune groupe.Rien de mieux qu’un bon riff à la marocaine de Hoba Hoba Spirit avec Bienvenue à Casa, ce classique du groupe.

Sur cette playlist, comportant une sélection non exhaustive de meilleurs riffs de la première décennie du troisième millénaire, vous aurez des moments de nostalgie avec des riffs qui résonnent toujours dans vos têtes depuis la première fois que vous les avez entendu, et vous allez aussi vous rendre compte que les années 00 n’était pas si mal que ça pour le Rock, elle était même fructueuse.

Alors quels sont vos riffs préférés des années 00’s ?

School of Rock

Loin du stéréotype du rockeur rebelle,  qui suit à la lettre la maxime « Sex,drugs & Rock’n’Roll », beaucoup de rockeurs ont fait l’exception et ont pu exceller aussi bien dans le monde de la musique que dans leur cursus académiques. Des génies qui nous montrent qu’on peut bien être bon, voire très bon, dans plus d’un domaine, qu’il nous faut certes une part de génie mais aussi de la perséverence, de l’ambition et de l’envie.

Sur cette liste, vous trouverez différents des chanteurs, guitaristes, bassistes qui ont décroché des diplômes dans de différents domaines, des mathématiques, astro-physique, littérature et d’autres. Une liste qui vous impressionnera et qui peut être une motivation pour décrocher ces diplômes, essayons au moins de faire la moitié de ce qu’ont fait ces génies !

Brian May ( Queen )

Brian May ( Queen )
Image 1 parmi 8

On connait tous le talent indiscutable de Brian May sur la guitare, on apprécie ses compositions avec son groupe légendaire Queen. Mais ce que peu de gens savent ; ce guitar-héro est un Doctorant en Astrophysique ! May a d'abord étudié les mathématiques et la physique au prestigieux Imperial Collège de Londres d'où il a reçu son diplôme universitaire. Mais le succès du groupe rendait impossible de travailler sur 2 fronts, alors il a dût interrompre ses recherches doctorales sur la lumière zodiacale pour se concentrer sur les lumières de la scène. 30 ans après, May sort sa thèse du grenier de sa maison, y travaille durant 9 mois et la présente devant le jury de l'université de Liverpool qui a validé sa thèse intitulée "Vitesses radiales dans le nuage de poussière zodiacal". Il a aussi écrit un ouvrage sur le Big Bang avec 2 autres astronomes. Il a même un astéroide en son nom, le (52665) Brianmay ( et oui il est même dans l'espace). Brian May n'est pas le seul scientifique de Queen, John Deacon est diplômé en électronique et Roger Taylor a suit des études en dentaire, puis il a obtenu un bachelor en Biologie . Des scientifiques autour de Freddy.