Archives pour l'étiquette yazan haifawi

Les chroniques du weekend : Aventures Ramadanesques

Bonjour, bonsoir. C’est Ramadan ! Pour certains, ce mois est synonyme de spiritualité, de jeun, non seulement du corps, mais aussi de l’esprit. Pour moi, il est synonyme de gâteaux, quiches et autres mets plus caloriques les uns que les autres. Vous l’avez compris, Ramadan pour moi est égal à NOURRITURE, mon premier et dernier amour.

Mood de la semaine : Je MEURS de faim. Et puis, après le coucher du soleil, je souffre d’indigestion et autres maux qui touchent une personne qui mange trop rapidement. Je n’y peux rien, à l’heure du Ftour, mon cerveau fait un stand down et donne tout le pouvoir à mon estomac, qui, bien sûr, ne connait pas le mot « modération ». Enfin, je ne pense pas que mon cerveau connait ce mot non plus. Donc, je ne peux pas vraiment blâmer mes entrailles. « Entrailles », je n’ai pas utilisé ce mot depuis une éternité. On dirait que mon manque de caféine déclenche en moi l’utilisation de mots « inhabituels ».

Chanson de la semaine : Paolo Nutini – Jenny don’t be hasty. Le rythme de la chanson et la voix de Nutini offriraient un orgasme auditif à un sourd. Oui oui, je n’exagère pas, Paolo Nutini is THAT good, comme on le dirait en anglais. Il faut dire aussi que le fait que la chanson fût écrite par Paolo pour sa petite copine qui était plus vieille que lui y ajoute une pincée de piquant. Les couguars sont en vogue ces derniers jours, et je ne parle pas d’animaux, si vous voyez ce que je veux dire.

Maintenant, passons au sujet de ma chronique : Mes aventures ramadanesques. Entre bons petits plats mijotés par mes soins (oui, j’aime cuisiner, ce que je déteste, c’est faire le ménage après quand la cuisine ressemble à un champ de bataille), nouvelles séries à regarder, articles à rédiger, travail ET nouveaux poèmes à écrire (je prends ce petit moment pour me faire un peu de promotion : Oyez oyez, j’écris de la poésie que je publie sur mon blog, Houda’s Crib, check it out !)… merde, cette phrase est beaucoup trop longue. Bref, entre TOUT ça, on peut dire que je n’ai pas une seule minute à épargner.

Mais, j’ai tout de même pris le temps de vous concocter une playlist de mon choix, avec, au programme, du Souad Massi, du Oûd (bel instrument, n’est ce pas ?), du Yazan Haifawi, du Fairouz etc… Que des chansons arabes, mais pas n’importe lesquelles. Des chansons dont les paroles poétiques et les rythmes incandescents charmeraient les plus exigeantes des oreilles, et comme nous le savons tous, les lecteurs de Vinylemag sont plus qu’exigeants quand il s’agit de musique (un peu de passage de pommade ne fait de mal à personne).

Voilà donc, j’espère que vous apprécierez la playlist et que vous n’en avez pas ras les boules de mon humour (qui, probablement, ne fait rire que moi). ENJOY !