VISA FOR MUSIC 2017 : Récap de l’ouverture!

L’évènement artistique tant attendu à Rabat « Visa For Music » a commencé, ce mercredi soir 22 novembre, au grand théâtre national Mohammed V.

La première soirée a accueilli de nombreux festivaliers, ainsi que des artistes représentant diverses cultures et styles musicaux. Ils se sont tous réunis dans une rencontre où l’art ne connait pas de frontière, où tout le monde a le même visage : le visage de la culture et la musicalité.

L’ouverture a été particulièrement marquée par la prestation de :

Marema Fall, 28 ans, Sénégal, lauréate du prix RFI 2014.

Un timbre de voix aigre et doux à la fois…

Une ampleur, une élégance, et une variété de rythmes, à vous éblouir !

La talentueuse Marema a porté les couleurs de la musique africaine avec noblesse, en produisant sur scène un spectacle triomphant, qui incarne un subtil mélange de sonorités africaines, de blues, de pop et Rock, on peut même y déceler une trace du Gnaoua marocain.

Par ailleurs, Marema et son groupe multiculturel ont choisi de combiner le traditionnel et le contemporain en utilisant comme instruments : le Xalam, instrument à cordes populaire de l’Afrique de l’ouest, et la guitare rock.

L’artiste sénégalaise ne s’est pas contentée de son chant mélodieux, son passage sur scène a été marqué également, par une chorégraphie spéciale ; une danse impressionnante concordant avec la musique, une symétrie et un rythme parfait qui a enflammé la scène.

Chorégraphie de Marema et son percussionniste Saraba.

Pour finir son show, elle a opté encore une fois pour le délire, l’ambiance, et l’amusement dans toute sa démesure, en proposant au public de la rejoindre sur scène.

 E3UK (Inde – UK)

On nous emmène en Inde…

On nous insuffle la Culture Dance : Bhangra et Bollywood.

Des prestations inédites, qui ont fait danser tout le public.

Présenté comme un avant-goût du véritable spectacle, une performance du Djembé avec des baguettes à l’indienne , a redonné de l’énergie au public.

Vient après, une brève présentation du band, par un des musiciens, suivie d’une spéciale intervention d’un artiste Punjabi, qui a donné une saveur particulière au spectacle avec ses mouvements folkloriques et sa tenue indienne jaune parée de bijoux traditionnels.

crédit photo: lesechos.ma
crédit photo: lesechos.ma

La suite du Show s’est consacré au chant indien, qui a fait bouger entièrement le public.

 Queen Koumb

 La perle musicale gabonaise,

 dont la voix nous apaise l’âme.

Sa musique puise du traditionnel, du jazz, latino, reggae avec une pointe de funk.

Faycal Azizi

Une compilation de plusieurs styles musicaux, en partant du traditionnel, allant jusqu’au jazz, électro-pop.

L’artiste tétouanais Fayçal Azizi a choisi de nous présenter, d’emblée, ses titres les plus connus (Ouerda ela Ouerda, Meftah el qouloub…) avant de répondre à la volonté du public qui a insisté pour qu’il chante ‘Hak a Mama’.

 

La soirée a connu également la prestation du groupe 3MA composé de trois musiciens venus du (Maroc – Mali – Madagascar) d’où vient l’appellation du groupe.

Outre les spectacles, des prix hommages ont été également décerné à quelques artistes notamment la Diva par excellence de la Aita Merssaouia, Khadija El Bidaouia, et l’artiste-chanteur Vincent Ahehehinnou qui a dédié son prix à tous les amoureux de la musique.

Image à la une : Le public lors d’un showcase de l’édition 2016.©VFM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *